Connectez-vous S'inscrire






Société

Les femmes musulmanes célèbrent la Journée de la femme en roses

Rédigé par Maria Magassa-Konaté | Vendredi 8 Mars 2013

La Ligue Française de la Femme Musulmane (LFFM) a choisi de célébrer la Journée de la femme, ce vendredi 8 mars, en organisant une distribution de plus de 1 000 roses à des femmes, croyantes ou non, dans quatre villes françaises. Une opération qui appelle à la solidarité féminine.



Les femmes musulmanes célèbrent la Journée de la femme en roses
La Ligue Française de la Femme Musulmane (LFFM) organise une opération originale pour fêter la Journée internationale de la femme musulmane, qui a lieu tous les 8 mars.

Plus de 1 000 roses vont être distribuées aux femmes dans quatre villes. L’évènement intitulé « Un sourire, une rose » se tient vendredi 8 mars, à partir de 14 h dans les rues de Lille et Caen. Le lendemain, à Paris et Clermont-Ferrand, les femmes se verront également offrir des roses.

« Nous souhaitons un meilleur avenir aux femmes dans toute leur diversité. En tant que femmes musulmanes, nous espérons le bien pour toutes les femmes, c’est le message que nous voulons faire passer », commente Hela Khomsi, la présidente de LFFM. Elles ont pour cela choisi d’opter pour une démarche pleine « de joie ».

Appel à la solidarité féminine

L’an dernier, à l’occasion de la Journée de la femme, la LFFM avait organisé un colloque intitulé « Quelle place pour la citoyenne musulmane dans la société française ? ». Cette année, l’association a choisi de « sortir dans la rue ».

« Les femmes ont encore des défis à relever. Nous devons nous rassembler toutes ensemble », explique Mme Khomsi, qui regrette que certaines, « au nom de la laïcité, excluent d'autres femmes ».

« Nous sommes toutes différentes mais nous restons des femmes », argue la présidente de LFFM. « En tant que femmes, l’islam me libère. Mon foulard est une invitation à être citoyenne », ajoute-t-elle.

Premières victimes de discriminations selon Amnesty International, et premières cibles des actes islamophobes, selon le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF),, les femmes musulmanes doivent encore se battre contre de nombreux préjugés.

C’est le combat quotidien de la LFFM. Mais « on le fait avec beaucoup de gaîté », indique Hela Khomsi. Une gaîté à l’image de leur opération « Un sourire, une rose », qui ne manquera pas d’apporter de la joie aux femmes qui recevront une rose.

C’est sur la place de la Fontaine des Innocents, à Paris, que les fleurs seront distribués par une dizaine de bénévoles de la LMMF, samedi 9 mars. Le même jour, à Clermont-Ferrand, ce sont des personnalités féminines de la ville qui recevront des roses chez elles. Des fleurs « offertes par des femmes à des femmes » qui symbolisent l’union entre toutes les femmes dont les combats ne sont malheureusement pas terminés.






Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu