Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Les États-Unis et le Guatemala ensemble pour transférer leurs ambassades à Jérusalem

Rédigé par Lina Farelli | Mardi 6 Mars 2018



Les États-Unis et le Guatemala ensemble pour transférer leurs ambassades à Jérusalem
Marchant sur les traces de Donald Trump, le président du Guatemala Jimmy Morales a annoncé, dimanche 4 mars, que l’ambassade guatémaltèque située actuellement à Tel Aviv sera transférée à Jérusalem au mois de mai, deux jours après le transfert de l’ambassade américaine.

Par cette déclaration, Jimmy Morales manifeste un soutien indéfectible à la décision du président américain reconnaissant la ville de Jérusalem comme capitale d’Israël. Sa décision est également un témoignage fort de soutien envers Israël, d’autant qu’il a réitéré sa décision de déplacer son ambassade lors d'un discours auprès de l'AIPAC, le puissant lobby américain pro-israélien, à Washington.

La reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël a été contestée par 185 des 193 pays membres de l’ONU lors d'une réunion de l’Assemblée générale des Nations unies qui s’est tenue en décembre 2017. Les États-Unis avaient été ouvertement soutenus par sept petits pays, dont le Guatemala.

Une décision saluée par les Israéliens

Après l’annonce du président guatemaltèque, Emmanuel Nahshon, ministre des Affaires étrangères israélien, a salué cette « importante décision » et a mentionné dans un tweet que cette initiative se révèle être le signe d'une « vraie amitié ». De son côté, le chef du gouvernement israélien a affirmé avec conviction que « d'autres pays reconnaîtront Jérusalem et annonceront le transfert de leur ambassade ».

Jusqu’à présent, le Guatemala est le seul pays à suivre les Américains dans le déménagement de leur ambassade à Jérusalem, tandis que l’ONU continue de soutenir que le sort de la ville sainte devra relever d’une entente entre Israéliens et Palestiniens et que l'annexion de sa partie orientale reste une violation du droit international. Donald Trump a affirmé, lundi 5 mars, qu'il pourrait assister à l'inauguration de l'ambassade américaine à Jérusalem en mai, probablement le 14 afin de marquer le 70e anniversaire de la création d'Israël.

Lire aussi :
Pour Manuel Valls, Jérusalem est « de fait » la capitale d’Israël
Jérusalem, capitale d'Israël ? Le CFCM dénonce l'attitude « irresponsable » du CRIF
Face à Israël et à Trump, l'OCI proclame Jérusalem-Est capitale de la Palestine
Jérusalem, capitale d'Israël ? Le monde musulman irrité par la décision de Trump