Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Sur le vif

Le MCB dénonce une absence de dialogue avec le gouvernement britannique « aux conséquences tragiques »

Rédigé par | Mardi 23 Février 2021 à 19:00

           


Le MCB dénonce une absence de dialogue avec le gouvernement britannique « aux conséquences tragiques »
Le gouvernement britannique va-t-il continuer encore longtemps à refuser le dialogue avec le Conseil musulman de Grande-Bretagne (MCB) ? Alors que le MCB a récemment élu au poste de secrétaire générale Zara Mohammed, l'organisation musulmane, qui est sous le coup depuis plusieurs années d’une politique de non-engagement conduite par le Parti conservateur, aujourd'hui au pouvoir, déplore une absence de coopération « aux conséquences tragiques » dans un contexte marqué par la crise du Covid-19.

« Les conséquences tragiques d'une telle politique ont été constatées au plus fort de la pandémie (en mars, lors du premier confinement, ndlr), lorsque les fonctionnaires ont inopinément cessé tout contact avec le MCB, sans fournir de raison », a déclaré un porte-parole du MCB, en se demandant si « des organisations confessionnelles et démocratiques similaires (au MCB) sont exclus de cette manière » selon des propos relayés par The Guardian.

Vers un nouveau départ après l'élection de Zara Mohammed ?

Cet appel du MCB à renouer le dialogue avec le gouvernement intervient après que la ministre Penny Mordaunt a rencontré Zara Mohammed vendredi 19 février. Cette députée du Parti Conservateur a signalé par un tweet cet échange en des termes élogieux. « Ravie d’avoir rencontré Zara Mohammed aujourd’hui. En lui souhaitant du succès et en espérant en entendre d’avantage sur ses futurs projets. Hâte de travailler avec elle et son équipe », a-t-elle écrit. Ces quelques mots ont suffit à Penny Mordaunt les foudres de membres du gouvernement et de sa famille politique.

Le gouvernement a ainsi vite fait de confirmer sa position à l’égard du MCB, confirmant qu'il appliquait avec l'instance « une politique de non-engagement de longue durée ». En 2009, le gouvernement travailliste avait suspendu ses liens avec le MCB après que celui-ci a refusé de pousser à la démission un de ses dirigeants pour ses prises de positions hostiles envers Israël, en plein offensive israélienne contre Gaza. Si le Parti travailliste a revu sa position en 2010, ce n'est pas le cas du Parti conservateur avec lequel des tensions surviennent à diverses occasions.

Le MCB entend, pour sa part, laisser sa porte ouverte « à tous ceux qui souhaitent travailler avec (lui) », ajoutant qu'« il appartient au gouvernement de confirmer si et pourquoi il poursuit une politique de non-engagement avec le MCB. » « L'élection de Zara Mohammed (...) représente une opportunité pour le MCB et le gouvernement de se réunir et de discuter des domaines dans lesquels nous pourrions travailler ensemble pour le bien commun. Nous sommes ravis que Penny Mordaunt ait fait exactement cela », souligne-t-on.

Lire aussi :
La BBC face aux critiques après une interview jugée « hostile » de Zara Mohammed
Grande-Bretagne : une femme à la tête du MCB, une première pour l’islam britannique
Covid-19 : au Royaume-Uni, des musulmans en lutte contre les fake news sur les vaccins