Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Sur le vif

Covid-19 : au Royaume-Uni, des musulmans en lutte contre les fake news sur les vaccins

Rédigé par Saphirnews | Lundi 1 Février 2021 à 10:00

           


Covid-19 : au Royaume-Uni, des musulmans en lutte contre les fake news sur les vaccins
Soignants et cadres religieux de confession musulmane sont décidés à rassurer leurs coreligionnaires face aux fausses informations, aux rumeurs et aux théories du complot qui circulent autour des vaccins contre le Covid-19. Ces traitements sont accusés de contenir des produits illicites (haram), de modifier l'ADN, de rendre stérile ou encore qu'ils sont un moyen d'insérer une puce dans le corps des personnes vaccinées.

Le médecin Wassim Mir, qui travaille pour le Service de santé britannique (NHS), a lancé un vibrant appel à ses concitoyens musulmans depuis la mosquée Green Lane Masjid, à Birmingham, pour encourager les fidèles à se faire vacciner. « L’année dernière, j’ai traité des centaines de patients contaminés par le virus mortel du coronavirus. (...) Malheureusement, nombre d’entre eux ont quitté ce monde. Cette maladie ne fait pas de distinction en fonction de la race, de l'âge ou du sexe », a averti ce membre de l'Association médicale islamique (BIMA), qui a choisi de partager son expérience personnelle pour mieux sensibiliser.

« Beaucoup de membres de ma famille proche sont décédés, ainsi que mes amis. Le Covid-19 est une vraie maladie et il tue de vraies personnes. Il est donc important que nous nous engagions dans la lutte contre ce virus afin de pouvoir sauver la vie de chacun d'entre nous, car la vie d'un musulman est très sacrée dans notre religion. Nous devons faire confiance à nos professionnels de santé, à nos administrateurs et à nos chercheurs. C’est la raison pour laquelle je vous encourage à vous faire vacciner », a-t-il insisté.

La mosquée de Green Lane Masjid a appuyé son message, affirmant que l’augmentation du nombre de funérailles que le lieu de culte a été amenés à prendre en charge connaissait une progression similaire à celle constatée pendant la première vague en mars 2020.

Pour lutter contre le virus de la peur face aux vaccins, des imams des quatre coins du pays ont fait des prêches du vendredi comme Qari Asim, imam de la mosquée de Leeds, dans le nord de l'Angleterre, et président du Conseil consultatif national des mosquées et des imams (MINAB). « Nous sommes confiants dans le fait que ces vaccins sont permis par l'islam et nous poussons les gens à se faire vacciner, dès qu'ils en ont l'opportunité », a-t-il déclaré à l'AFP.

Et si des religieux ont décidé de s’engager dans ces campagnes de sensibilisation, c’est parce les doutes à propos de la vaccination sont très répandus dans la population, notamment chez les minorités. Dans le lot des plus septiques, 72 % des Noirs affirment être réticents à l'idée de se faire vacciner, suivis par 42 % de personnes originaires du Pakistan ou du Bangladesh.

Pour éveiller les consciences et apaiser les esprits, des citoyens de confession musulmane ont décidé de poster des vidéos sur les réseaux sociaux, dont Samara Afzal, médecin à Dudley, dans les Midlands de l'Ouest, qui a posté une vidéo en ourdou à ses 35 000 abonnés sur Twitter pour « démonter certains mythes ». Une démarche qui ne peut être que bien accueillie par le NHS, décidé à mobiliser les influenceurs dans cette lutte contre la désinformation. En date du lundi 1er février, le Covid-19 a provoqué la mort de plus de 106 000 personnes.

Lire plus :
Vaccins Covid-19, halal ou casher ? Les instances musulmanes et juives au front pour rassurer les fidèles
Vaccin contre la Covid-19 : face à l'offensive des antivax, le gouvernement mis au défi de la transparence