Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Laurence Parisot en guerre contre le « racisme anti-patron »

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 4 Octobre 2012



Après le « racisme anti-blanc » dénoncé par Jean-François Copé, Laurence Parisot, la présidente du Medef lance un combat contre le « racisme anti-patron ». Dans une longue interview accordée au magazine L’expansion mercredi 3 octobre, elle n’hésite pas à assurer que les patrons en sont victimes.

« Quand le maire de Toulouse ose utiliser l'expression de "patron voyou", c'est du racisme », lâche-t-elle en référence aux propos du maire socialiste Pierre Cohen, qui avait dénoncé le comportement du groupe pharmaceutique Sanofi qui devrait supprimer 900 postes d'ici 2015 en France.

« Toute généralisation dis-qualifiante d'un éventuel défaut individuel à une catégorie entière de personnes s'appelle du racisme. Ce racisme-là mine l'économie française », estime Laurence Parisot.

Fustigeant la politique du nouveau gouvernement, la patronne des patrons s'inquiète de leur sort et dénonce leur « angoisse » qui serait « à son comble ». En ligne de mire, la loi de finances 2013 instaurant « deux fois plus de prélèvements nouveaux que de baisses de dépenses », selon elle. Elle estime que la France doit « de toute urgence instaurer de nouvelles conditions économiques et réglementaires pour éviter une catastrophe ».

Encore une fois, offensive dans son rôle d’avocate des chefs d’entreprise, elle ne rate pas une occasion pour s'apitoyer sur leur sort, quitte à détourner sans vergogne le terme « racisme ». Preuve qu'elle est tout de même déconnectée de la réalité autour de ce grave phénomène, qui s'accentue en période de crise économique.

Lire aussi :
« Racisme anti-blanc » : Copé rejoint le FN