Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

L'Observatoire de la laïcité soulève le « besoin criant de formations »

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 3 Juillet 2015



L'Observatoire de la laïcité soulève le « besoin criant de formations »
L’Observatoire de la laïcité a rendu public, mardi 30 juin, son deuxième rapport annuel. A cette occasion, elle relève un dévoiement de la laïcité qui « transformerait ce principe de vivre-ensemble et de coexistence harmonieuse en "laïcité d’exclusion" ».

L’étude (plus bas) rend compte du travail effectué en 2014-2015 par l’Observatoire quant au respect du principe de laïcité. Les conclusions révèlent le besoin « criant » de formations à la laïcité, que ce soit dans les services publics ou dans le secteur privé. A l’école tout d’abord, le rapport présente en détail le « plan pour une grande mobilisation de l’école publique pour les valeurs de la République » annoncé à la suite de l’avis du 14 janvier par le ministère de l’Éducation nationale. On y présente le dispositif de formation dédié aux enseignants conduit par deux membres de l’Observatoire de la laïcité.

Priorité à ceux qui sont en contact avec le public

Dans le service public, bien que des initiatives de formations locales intéressantes aient été observées dans les préfectures, l’Observatoire déplore que « cette application fluctuante de la laïcité » se retrouve dans l’ensemble des services publics, ce qui l’a conduit à impulser de nombreuses formations de terrain en 2013.

Avec le concours du ministère de la Fonction publique, un plan a été lancé. Mais un autre programme plus ambitieux à destination de tous les relais de la politique de la ville, agents et éducateurs spécialisés, est en cours de réalisation. Car les services des différents ministères sont très peu saisis de questions relatives à la laïcité ou à la gestion du fait religieux si on en croit les auditions des ministres concernés. Surtout, on constate souvent une méconnaissance des règles de droit. Tous les ministres ont fait part d’un grand besoin de formation des agents publics, en privilégiant ceux qui sont en contact avec le public.

Du côté du secteur privé, la nécessité d’un enseignement à la « gestion du fait religieux pour les managers » est marquée dans le rapport. De nombreuses actions sont menées en ce sens par différentes entreprises et associations, souvent en collaboration avec l’Observatoire de la laïcité, est-il signalé.

Le danger d'une laïcisation de la société

Les conséquences de la méconnaissance des principes de la laïcité sont encore une fois dénoncées par les responsables des principales religions en France. Les conclusions des auditions révèlent la « crainte d’une laïcisation de la société et de l’individu » et d’un recours contre-productif à d’éventuelles nouvelles lois. La laïcité glisserait « d’une obligation étatique à une obligation individuelle, rejetant toute visibilité du religieux et alimentant la peur des différences ». Les responsables de mouvements d’éducation populaire de terrain craignent, de leur côté, « une laïcité neutralisante qui nierait ou voudrait supprimer toute singularité et toute visibilité religieuse ».

Tous les acteurs auditionnés reconnaissent le besoin urgent de la réaffirmation du droit, notamment aux lendemains des attentats de Paris. Pourtant, malgré ces événements tragiques qui ont provoqué de nouvelles crispations très fortes, le rapport ne relève pas d’augmentation des atteintes directes au principe de laïcité comparativement à l’année précédente. Ces incidents, qui touchent pour la majorité les fidèles de l’islam, restent néanmoins encore trop nombreux, notamment à l'adresse des femmes voilées.