Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Islamophobie : la mairie refuse de la marier car voilée, le préfet du Var assigné

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 19 Septembre 2012



Saad et Myriam* avait prévus de se marier le 6 septembre à la mairie de Seyne-sur-Mer, dans le Var. Mais leur cérémonie a tourné court après le refus de l’adjointe au maire Florence Cyrulnik de les unir en raison de la tenue que portait la mariée : une longue robe appelée « jilbeb » assortie d’un voile qui laisse apparaître son visage.

« Tout allait au mieux, jusqu'à l'arrivée de l'élue qui, une fois son écharpe mise, sans introduction ou autre forme de politesse, m'a prise à partie, prétextant que ma tenue ne convenait pas à un espace public tel que celui-là et que si je n'ôtais pas mon voile immédiatement, cette élue ne prononcerait pas notre mariage », témoigne-t-elle au Collectif contre l’islamophobie en France.

L’adjointe au maire a alors prétexté aux mariés que « tous signes religieux sont prohibés dans cet espace public », en conformité à « une charte locale de laïcité », dont l’élue serait à l’origine.

Face au refus de la mariée de se dévoiler, Mme Cyrulnik a annoncé qu’elle ne célèbrera pas le mariage, ce qui a provoqué le départ de Saad, Myriam et leurs familles respectives, qui se sont dits « écœurés et choqués par la violence et les propos véhéments de cette élue ».

« Le CCIF condamne fermement la mairie de La Seyne-sur-Mer et les agissements de Florence Cyrulnik qui a porté atteinte au droit fondamental au mariage des jeunes époux, ainsi qu’à leur liberté religieuse », a fait savoir l’association, qui soutient le couple dans sa décision de porter l’affaire devant les tribunaux. Le couple demande simplement au juge d’ordonner la célébration de cette union dans les quarante-huit heures suivant la notification de la décision du tribunal

Une première audience s’est tenue mardi 18 septembre au Tribunal de grande instance de Toulon. Et c'est le préfet du Var, Paul Mourier, qui a été assigné en tant que représentant de l’Etat. Le verdict sera rendu le 21 septembre.

*Les prénoms ont été modifiés, les plaignants ont souhaité garder l'anonymat.

Lire aussi :
Nice : un mariage silencieux pour protester contre la charte des mariages
Islamophobie : le voile interdit lors d'un mariage civil à Lyon
A Marseille, une mairie interdit le port du voile lors des mariages

Et aussi :
Le mariage homosexuel arrive en France
Polémique sur un mariage homosexuel musulman : le président de HM2F s'exprime