Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Homosexualité = zoophilie ? L’UOIF riposte

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 16 Novembre 2012



L’Union des organisations islamiques de France (UOIF) désapprouve le mariage homosexuel et l’homoparentalité et a souhaité le faire savoir par une tribune, publiée sur Saphirnews,, dans laquelle elle décline tous ses arguments pour expliquer sa position.

Or, les médias mainstream n’ont retenu qu’un passage : celui où l’UOIF évoque la zoophilie. « Si le mariage entre deux personnes de même sexe devenait une norme, alors où s’arrêteront les revendications ? Les plus incongrues peuvent, un jour, être légitimées au nom du même principe d’égalité. Qui pourra délégitimer la zoophilie, la polyandrie, au nom du sacro-saint amour ? », s’était-elle interrogée.

Plusieurs médias en ont conclu alors que l’UOIF compare homosexualité et zoophilie, ce qui a suscité une réaction d’indignation de Najat Vallaud-Belkacem, la porte-parole du gouvernement. « Les propos de l'UOIF sont évidemment un dérapage, une violence langagière terrible pour les principaux intéressés mais pas seulement, pour la société tout entière », a-t-elle déclaré.

« Les homosexuels sont avant tout des hommes et des femmes qui ont le droit au respect comme tout un chacun. Notre position concernait exclusivement le mariage et l’adoption. En aucun cas il y eut intention ou volonté de notre part de comparer, de dénigrer ou de mépriser, quelque personne que ce soit », indique l’UOIF dans un droit de réponse paru jeudi 15 novembre sur son site.

« Les propos repris ont tout simplement été décontextualisés et dénaturés. (…) Il ne s’agissait pas, ici, de faire une comparaison entre l’homosexualité et la zoophilie, ni de "mettre en garde", comme l’a indiqué Stéphanie Le Bars (auteur d’un article sur Le Monde Blog, ndlr), "contre la zoophilie ou la polyandrie". Ces propos repris, que nous entendons ici et là, nous choquent également et profondément », ajoute-t-elle.

« L’idée soutenue était, qu’il n’était pas souhaitable de légitimer, sous prétexte d’égalité ou d’amour, des revendications qui modifieraient irréversiblement les structures familiales de notre société », s’explique encore l'UOIF, qui met dans le même sac la polygamie, la polyandrie, la zoophilie ou encore l’inceste. Elle attend désormais que son droit de réponse puisse trouver un écho dans la presse généraliste.

Lire aussi :
Le mariage homosexuel s’oppose à la « loi universelle » pour l’UOIF
Sur le mariage entre personnes de même sexe et l'homoparentalité : le point de vue de l'UOIF
Pour ou contre le projet de loi « Mariage pour tous » ? Les arguments du CFCM
Le projet de loi du mariage homosexuel adopté en Conseil des ministres
Mariage homosexuel : plus de 1500 élus taclent Hollande