Connectez-vous S'inscrire






Société

Extrême droite : un projet d'attentat contre des mosquées et des femmes voilées déjoué en France

Rédigé par Benjamin Andria | Dimanche 24 Juin 2018



Extrême droite : un projet d'attentat contre des mosquées et des femmes voilées déjoué en France
Coup de filet dans les milieux d'extrême droite. Dix membres d'une milice, qui s'apprêtait à commettre des attentats contre des mosquées en France, ont été arrêtés dans plusieurs régions françaises par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) dimanche 24 juin au matin, selon TF1 qui livre l'information lors de son JT du 20h et que rapporte ici Saphirnews.

Outre les lieux de culte musulmans, cette milice lourdement armée s'apprêtait également à tuer des imams et des femmes voilées dans la rue, au hasard dans la rue. Les motivations du groupuscule terroriste, qui se faisait appeler AFO pour « Action des forces opérationnelles », étaient de « se venger » des attentats commis sur le sol français, estimant que les musulmans dans leur ensemble sont fautifs.

C'est la deuxième fois, en quelques mois, que la DGSI arrête un réseau d'extrême droite islamophobe. Dix personnes affiliées à l'extrême droite, accusées d'avoir projeté une série d'attentats contre des mosquées en France, avaient été arrêtés à Marseille et en région parisienne en octobre 2017.

Mise à jour : Selon le ministère de l'Intérieur, la section antiterroriste du parquet de Paris a décidé le 13 avril d’ouvrir une enquête préliminaire pour association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un ou plusieurs crimes contre les personnes, « après un important travail de renseignement conduit par la DGSI ».

Une information judiciaire a été ouverte le 14 juin. « C'est dans ce cadre judiciaire, et à l'issue de très nombreuses surveillances, que 10 interpellations sont intervenues samedi soir à travers l'ensemble du pays », précise-t-on.

Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a salué dimanche, l'interpellation des individus liés à cette milice, ainsi que « l'engagement constant de la DGSI qui veille au quotidien à la protection des Français face à toute action violente, d'où qu'elle vienne ».

Mise à jour lundi 25 juin : Le Conseil français du culte musulman (CFCM) sera reçu par le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb.

Mise à jour jeudi 28 juin : Les dix individus du groupuscule - neuf hommes et une femme - dont le leader est un retraité de la police nationale ont été inculpés (mis en examen) pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle ». Ils avaient notamment pour projet, selon LCI, d'empoisonner des produits halal dans les supermarchés, dans l'espoir macabre de faire le plus grand nombre de victimes parmi les musulmans.

Lire aussi :
Projet d'attentats contre des mosquées : dix individus liées à l'extrême droite arrêtées
La DGSI inquiète d’une confrontation « inéluctable » entre l’ultra-droite et les musulmans