Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Donald Trump relaye sur Twitter des vidéos pour alimenter l'islamophobie

Rédigé par Imane Youssfi | Mercredi 29 Novembre 2017



Donald Trump relaye sur Twitter des vidéos pour alimenter l'islamophobie
« Le contenu de ce média est susceptible d'être sensible. » Le message n'a pas empêché Donald Trump de retweeter mercredi 29 novembre trois vidéos publiées par Jayda Fransen, députée et vice-présidente du parti Britain First, parti d'extrême droite britannique.

Ces vidéos montrent des individus présentées comme des musulmans commettre des actes anti-chrétiens ou des exactions. L'une d'elles montre effectivement un homme avec une longue barbe jeter violemment au sol une statue de la Vierge Marie en invoquant le nom de Dieu, le Seul à devoir être adoré. Cependant, il s'agit de l'acte d'un individu quand la fachosphère choisit d'essentialiser les musulmans en destructeurs de patrimoine religieux.

Une autre intitulée « Un immigré musulman tabasse un Néerlandais en béquilles » montre un adolescent frapper violemment un autre en béquille alors qu'il s'agirait en fait d'une bagarre entre jeunes dans une petite ville du Pays Bas.

La dernière vidéo, qui semble avoir été filmée du haut d'un immeuble en Syrie ou en Irak (sans précision sur le lieu exact), montre un homme portant le drapeau noir de l'EI jeter un homme du toit d'un immeuble.

Ces vidéos aux titres trompeurs ou sorties de leur contexte visent clairement à alimenter la haine contre les musulmans, ce que le président américain ne perçoit pas comme un problème, bien au contraire.

En regardant de plus près le compte Twitter de la députée britannique, il semblerait que Jayda Fransen passe ses journée à publier des vidéos de ce genre, clairement anti-musulmanes. La jeune femme, récemment arrêtée à Londres , est poursuivie par la justice en raison du contenu de son discours raciste et xénophobe prononcé cet été à Belfast (Irlande du Nord) à l'occasion d'une manifestation contre le terrorisme.

Lire aussi :
Islamophobie : 2017 en passe d'être la pire année aux Etats-Unis après l'élection de Trump
Donald Trump, un adepte de la torture qui attise l'islamophobie
9 novembre 2016 : l’Amérique islamophobe a gagné