Connectez-vous S'inscrire






Société

Attentats dans l’Aude : les hommages unanimes des musulmans de France à Arnaud Beltrame

Rédigé par | Lundi 26 Mars 2018

Les organisations musulmanes en France ont condamné à l’unanimité les attentats survenus vendredi 23 mars à Carcassonne et à Trèbes, dans l’Aude, et revendiqués par Daesh. Tour d'horizon des réactions.



Un hommage national sera rendu au gendarme Arnaud Beltrame. Il figure parmi les quatre victimes des attentats dans l’Aube perpétrés vendredi 13 mars. © AFP
Un hommage national sera rendu au gendarme Arnaud Beltrame. Il figure parmi les quatre victimes des attentats dans l’Aube perpétrés vendredi 13 mars. © AFP
« L'horreur a encore une fois endeuillé notre pays au nom d'une idéologie totalitaire et mortifère ! (…) Rien ne saurait justifier de tels actes barbares », s’est ému le Conseil français du culte musulman (CFCM), présidé par Ahmet Ogras dans un communiqué tombé le soir des attentats survenus dans l'Aube, avant l’annonce de la mort du gendarme Arnaud Beltrame. Ce commandant en second du groupement de gendarmerie de l’Aube s’est illustré en se substituant à un otage retenu par le terroriste dans un supermarché de Trèbes. Il a payé cet acte de bravoure de sa vie. Un hommage national lui sera rendu mercredi 28, a annoncé la présidence de la République.

« Le courage et la valeur de son engagement touchent l’ensemble de la nation et émeuvent tous ceux qui, victimes ou adversaires du terrorisme international, refusent avec force cette calamité fanatique et criminelle qui frappe notre pays », a indiqué samedi 24 mars la Grande Mosquée de Paris, qui annonce que la cérémonie de commémoration du 8 mai 1945 qui a lieu chaque année dans son lieu de culte sera dédiée à la mémoire d’Arnaud Beltrame, face à « l’émotion générale des circonstances héroïques de sa mort ».

Arnaud Beltrame
Arnaud Beltrame

Un « Grenelle de la prévention de la radicalisation » en vue ?

Le Rassemblement des musulmans de France (RMF), présidé par Anouar Kbibech, salue, pour sa part, « le grand professionnalisme des gendarmes et des policiers qui ont réagi avec courage et sang-froid en neutralisant l’assaillant » et rend ainsi un vibrant hommage à Arnaud Beltrame, qui a « l’immense gratitude et le profond respect de toute la nation ».

« Cette nouvelle attaque confirme que le niveau de la menace terroriste reste malheureusement extrêmement élevé. Cela nous oblige à faire preuve d’une vigilance et d’une mobilisation sans faille », souligne-t-il, appelant à « l’organisation d’un "Grenelle de la prévention de la radicalisation", avec la participation de tous les acteurs concernés, permettant ainsi d’élaborer un plan global pour l’éradication de ce terrorisme qui gangrène notre société ». Un grand rassemblement des fédérations musulmanes, à l’image de celui de 2015 après les attentats du 13-Novembre, devait être organisé samedi 24 mars à l’Institut du monde arabe (IMA) mais a été reporté.

Déconstruire les concepts dévoyés par les extrémistes se réclamant de l’islam

De son côté, l’Union des mosquées de France (UMF) organisait samedi 24 mars à la Grande Mosquée d’Evry-Courcouronnes une réunion rassemblant imams, aumôniers et responsables de mosquées venus de nombreuses régions de France « pour traiter du concept du jihad et de son instrumentalisation par les terroristes et les extrémistes de tout bord ». Une rencontre qui a débuté par une minute de silence à la mémoire des victimes des attentats dans l'Aube et un hommage appuyé à Arnaud Beltrame, fait-on savoir.

« Conscient de la nécessité d’une contribution la plus large possible des imams et des aumôniers de France dans la lutte contre le terrorisme, l’UMF continuera de mobiliser ses 13 Unions régionales à travers la programmation de nombreuses rencontres sur les différents concepts dévoyés par les extrémistes se réclamant de l’islam », conclut l’organisation.

« Nous condamnons avec la force du désespoir cet attentat qui a visé la ville de Trèbes et qui a provoqué la mort de 4 personnes par un individu mû par des sentiments de haine », ont aussi fait savoir Kamel Kabtane, recteur de la Grande Mosquée de Lyon, et Azzedine Gaci, recteur de la mosquée de Villeurbanne, saluant au passage le « geste héroïque » d’Arnaud Beltrame de même que « sa détermination et son sacrifice » qui « forcent notre admiration et aidera à promouvoir l'unité nationale ». Une messe en hommage aux quatre victimes a été organisée dimanche 25 mars à Trèbes. Plusieurs responsables musulmans locaux ainsi que des fidèles ont fait le déplacement en signe de solidarité avec les familles des victimes.

Lire aussi :
Attentats à Carcassonne et à Trèbes : quatre morts, le point sur l'affaire
Ce que proclame le « Manifeste citoyen des musulmans de France »


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur