Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Après Finkielkraut, le vœu de Jean d'Ormesson pour un Immortel musulman (vidéo)

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 29 Janvier 2016



Jean d'Ormesson se réjouit de l'intégration d'Alain Finkielkraut et espère que l'Académie ira plus loin
Jean d'Ormesson se réjouit de l'intégration d'Alain Finkielkraut et espère que l'Académie ira plus loin
L’intronisation d’Alain Finkielkraut à l’Académie française jeudi 28 janvier a été très largement commentée dans la presse cette semaine. Interrogé par la chaîne Public Sénat, Jean d’Ormesson y est également allé de son commentaire et il vaut le détour puisqu’il a appelé à ce que l’Académie recrute prochainement un intellectuel musulman.

Académicien depuis 1973, l’écrivain a d’abord souligné sa différence entre lui et Alain Finkielkraut : « Je suis très loin de Finkie à beaucoup d’égards. Je ne suis pas sioniste, je n’ai pas du tout une vision tragique du monde, j’ai une vision beaucoup moins nationaliste que lui. » Jean d’Ormesson s’est cependant montré enthousiaste vis-à-vis du symbole d’intégration que représente le nouvel « Immortel ». « Ce qu’il y a de beau chez lui c’est que c’est un juif polonais. Sa mère ne parlait pas le français. C’est magnifique. C’est l’intégration française. Et je suis très heureux de ça », a expliqué « Jean d’O ».

Lancé, le chroniqueur se lâche et demande à son intervieweuse : « Est-ce que vous voulez qu’on dise des choses un peu dangereuses ? Et bien, je dirais que je souhaite aussi… que nous fassions la même chose dans les années qui viennent – l’Académie, c’est très lent – avec les musulmans. Je vais me faire incendier… L’islam n’est pas représenté à l’Académie. Il serait normal qu’elle soit représentée. Je pense que ça se fera. (…) L’Académie est une vieille dame qui a beaucoup de mal à accueillir de nouveaux jeunes gens. »

À la question de savoir quelle personnalité musulmane pourrait rejoindre les Immortels, Jean d’Ormesson sèche : « Je me suis déjà énormément avancé, je n’ai aucun titre pour parler au nom de l’Académie. » Il conclu en disant qu’« il y a un grand nombre de Français musulmans. Je crois que ce serais équitable, souhaitable, je serais heureux qu’il y ait un représentant de l’islam ».






Loading