Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 


Ramadan

Aïd al-Fitr 2021 face au Covid-19 : ce que le CFCM recommande aux musulmans de France

Rédigé par Conseil français du culte musulman (CFCM) | Lundi 10 Mai 2021 à 08:00

           

Zakat al-Fitr, prière, rassemblements... A l'approche de l'Aïd al-Fitr, annoncé par le Conseil français du culte musulman (CFCM) pour jeudi 13 avril, l'instance adresse ses recommandations aux musulmans de France. Les voici.



Aïd al-Fitr 2021 face au Covid-19 : ce que le CFCM recommande aux musulmans de France
Gardez un œil ouvert sur l'actualité du fait musulman et téléchargez notre application en un clic pour recevoir nos notifications.

A l’occasion de la fête de l’Aïd el-Fitr 1442-2021, la fête de rupture du jeûne qui se déroulera jeudi 13 mai 2021, le CFCM présente ses vœux les plus chers aux musulmans de France et élève des prières pour que ces moments de joie et de spiritualité bénéficient à tous nos concitoyens, notamment les plus démunis d’entre nous. Ces derniers ont droit à un geste de solidarité symbolisé par la zakat el-Fitr, l'aumône de rupture du jeûne, qui pourra leur être versée depuis le début de Ramadan et, en tout cas, avant la prière de l’Aïd el-Fitr.

Malgré les annonces faites sur la sortie éminente et progressive du confinement, les musulmans de France ne doivent pas relâcher la vigilance dont ils ont admirablement fait preuve depuis le début de la pandémie.

Compte tenu de l’aspect communautaire et festif de l’évènement ponctué par des prières collectives, de rencontres familales et entre amis, le CFCM recommande :

1. S’agissant de la zakat el-Fitr

Chaque père de famille doit s’en acquitter pour l’ensemble des membres de son foyer à raison de 7 euros pour chaque membre. Cette zakat est réservée exclusivement aux pauvres et ne peut servir, par exemple, d’aide à une mosquée.

Pour éviter toute confusion, les mosquées qui saisissent cette occasion pour collecter des fonds pour leur fonctionnement doivent en informer les donateurs.

Lire aussi : Face au Covid-19, ce qu'il faut savoir sur le Ramadan 2021 en 12 questions

2. S’agissant de la prière de l’Aïd el-Fitr

Dans le contexte actuel, celle-ci peut s’accomplir individuellement ou collectivement chez soi ou dans une mosquée. Lorsqu’elle est organisée dans une mosquée et compte tenu du nombre important de fidèles qui s’y rendent, certaines mesures sanitaires méritent d’être rappelées :

- Organiser plusieurs services de prière et les espacer d’au moins 30 minutes pour éviter que les fidèles se croisent et permettre aussi d’aérer les salles après chaque service de prière. Le premier service peut intervenir dès 20 minutes après le lever du soleil.

- Le port du masque, l’utilisation du gel hydroalcoolique à l’entrée, le respect de la distanciation physique et l’usage de tapis individuelles de prière, éviter les accolades et les embrassades, etc, sont autant de gestes à maintenir tout au long de cette journée de l’Aïd. Les mosquées qui ne sont pas dans la capacité de respecter ces mesures doivent inviter les fidèles à prier chez-eux.

- Une personne présentant des symptômes de Covid-19 ou une vulnérabilité liée ou à une comorbidité doit éviter de se rendre à la mosquée.

- La sortie progressive du confinement, qui commence le 19 mai, ne prévoit pas d’assouplissement pour les rassemblements avant le 9 juin,en dehors de ce qui est accordé aux lieux de culte. Les municipalités ne peuvent donc pas mettre à la disposition des musulmans des espaces de prière. Le CFCM saisit cette occasion pour exprimer toute sa reconnaissance aux municipalités qui avaient l’intention de le faire.

Lire aussi : Les rassemblements en dehors des mosquées pour l’Aïd al-Fitr interdits en France

3. S’agissant de rencontres familiales

- Éviter dans la mesure du possible les repas impliquant des personnes qui ne partagent pas le même foyer ou prendre les mesures qui permettent de se protéger mutuellement. En particulier, il faut éviter les accolades et les embrassades.

- Pour les rencontres en plein air, il faut respecter la jauge de moins de 10 personnes ainsi que les gestes barrières.

L’Aïd el-Fitr correspond au premier jour du 10e mois lunaire (Chawwal). Ce jour est constaté par la vision oculaire, la veille après le coucher du soleil, de la nouvelle lune ou déterminée par le calcul. Par son caractère précis, le verdict du calcul est prépondérant sur la vision oculaire qui est assujettie à des erreurs et à l’imprécision.

Lire aussi : Le CFCM prône désormais le recours aux calculs et annonce les dates du jeûne en avance en France. Des explications s'imposent

Aussi, le mercredi 12 mai est le 30e jour du Ramadan et le jeudi 13 mai est le jour de l’Aïd el-Fitr.

Lire aussi :
Ramadan 2021 : l'Aïd al-Fitr sera cette année jour férié en France ! Vraiment ?