Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Religions

Par temps de Covid-19, comment faire la prière de l’Aïd al-Adha à la maison ?

Aïd el-Kébir 1441/2020

Rédigé par | Vendredi 24 Juillet 2020 à 09:00

           

Malgré la levée du confinement en France, la situation sanitaire appelle à la prudence de chacun. Si les musulmans, à l'instar des fidèles d'autres cultes, sont maintenant autorisés à participer à des rassemblements religieux sous conditions d'observer des règles bien précises, la possibilité leur est aussi donnée d'accomplir la prière de l'Aïd al-Adha à la maison. Mais nombreux sont ceux qui se demandent à quel moment et comment accomplir ce rite. Voici des réponses.



Pour garder un œil ouvert sur l'actualité du fait musulman et être les premiers informés de la date de l'Aïd al-Fitr annoncée par le CFCM, téléchargez notre application en un clic et recevez nos notifications.



Les règles du confinement ont été progressivement levées en France mais la crise sanitaire n'est pour autant terminée. Les Français sont appelés à rester vigilants et à ne pas se relâcher dans le respect des gestes-barrières.

C'est dans ce contexte que les musulmans s'apprêtent à célébrer l'Aïd al-Adha, acté pour le vendredi 31 juillet. Cette fête est assurément « un moment de partage » mais « se protéger mutuellement restera notre devoir premier », a martelé dernièrement le Conseil français du culte musulman (CFCM).

Les rassemblements regroupant plus de 5 000 personnes sont interdits jusqu'à nouvel ordre, « même lorsque (ceux-ci) sont organisées dans des espaces non fermés de type plein air ». Dans cette limite, et à condition d'être munis d'un masque et de respecter la distanciation physique, les musulmans sont autorisés à participer à la prière de l'Aïd, de la même manière que la prière du vendredi.

Néanmoins, par mesure de précaution, il est recommandé aux personnes âgées et vulnérables ainsi qu'aux personnes en contact physique avec elles de ne pas se rendre aux grands rassemblements. Pour celles qui entendent bien limiter leurs déplacements, bonne nouvelle : elles peuvent accomplir la prière de l’Aïd à domicile, seules ou en famille, pour une large majorité de jurisconsultes musulmans.

Lire aussi : Aïd al-Adha 2020 sous Covid-19 : de la prière à l’abattage, les musulmans appelés à « l’extrême vigilance »

Quand et comment faire la prière de l’Aïd ?

Un premier point s'impose : la prière de l’Aïd n’est pas une prière obligatoire mais est une pratique fortement recommandée, aussi bien pour les hommes que pour les femmes, là encore pour une large majorité de savants. Elle peut être accomplie au cours de la matinée, peu après le lever du soleil jusqu’à peu avant la première prière de l’après-midi (dhor). Les musulmans sont appelées à se vêtir de leurs plus beaux habits pour marquer joliment ce moment de fête.

La prière de l’Aïd - Aïd al-Fitr comme Aïd al-Adha - compte deux unités de prière (raka’at) mais est différente des prières quotidiennes dans sa réalisation. Nul besoin de faire un appel à la prière (adhan) ; voici comment elle s’accomplit une fois les ablutions faites :

- Prononcer le takbir d’entrée en prière (« Allah akbar ») ;

- Répéter six fois « Allah akbar » sans avoir à lever ses mains ;

- Réciter Al-Fatiha, la sourate d’ouverture du Coran, suivie d’une deuxième sourate de son choix ;

- Poursuivre en faisant les gestes habituels d’une prière ;

- En se levant de la prosternation, prononcer le takbir ;

- Répéter cinq fois « Allah akbar », là aussi sans avoir à lever les mains ;

- Réciter Al-Fatiha, la sourate d’ouverture du Coran, suivie d’une deuxième sourate de son choix, différente de celle récitée lors du premier cycle, puis réaliser les gestes habituels d’une prière, qui prend fin normalement.

Dès lors que la prière de l’Aïd, faite à voix haute, est réalisée chez soi, il n’y a pas à faire de sermon ; celui-ci se fait uniquement dans les mosquées, à l’image de la prière du vendredi. Place alors aux félicitations !




Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur