Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Religions

Aïd al-Adha 2019 : face aux interdictions, l’Exécutif des musulmans de Belgique fait le point sur l’organisation de la fête

Aïd el-Kébir 1440/2019

Rédigé par | Mardi 6 Août 2019

Face aux nouvelles réglementations restreignant la pratique de l’abattage rituel sans étourdissement en Belgique, l’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB) fait le point sur l’organisation de l’Aïd al-Adha 2019 et adresse ses conseils à ceux et celles qui souhaitent célébrer la fête du sacrifice.



Aïd al-Adha 2019 : face aux interdictions, l’Exécutif des musulmans de Belgique fait le point sur l’organisation de la fête
Téléchargez notre application en un clic et recevez nos notifications.

C’est un Aïd al-Adha au goût particulier que s'apprêtent à célébrer les musulmans de Belgique. Alors que l’interdiction de l’abattage rituel sans étourdissement préalable est entrée en vigueur depuis le 1er janvier 2019 en Flandre et qu’elle sera effective en Wallonie à partir du 1er septembre, les musulmans du pays sont appelés désormais à adapter leurs pratiques, en particulier durant la période de l’Aïd al-Adha (ou Aïd el-Kébir), fixé cette année au 11 août.

L’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB) reconnait que l’observance du rite du sacrifice sans étourdissement préalable de l’animal par lequel la viande est rendue halal, aussi bien pendant qu’en dehors de l’Aïd al-Adha, devient « extrêmement compliquée, voire impossible, pour les fidèles musulmans puisque l’abattage rituel n’est accepté qu’en Région de Bruxelles-Capitale ».

Plusieurs actions en justice ont été intentées par des organisations musulmanes réunies au sein du Conseil de coordination des institutions islamiques de Belgique (CIB), du tribunal de première instance jusqu’à la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) en passant par la Cour constitutionnelle, à ce jour sans effet sur les interdictions prononcées. En dehors de la région flamande, il demeure encore toutefois possible de faire sacrifier son mouton cette année à l'occasion de l'Aïd al-Adha.

Vers quel abattoir se tourner pour la fête du sacrifice ?

Dans un communiqué publié dimanche 4 août, l’EMB invite les musulmans de la Région wallonne à se rendre dans les lieux d’abattage aménagés grâce « aux initiatives entreprises par le secteur privé ». L’instance musulmane a relayé la liste des abattoirs agréés pouvant accueillir des abattages rituels, au nombre de six (ici).

Les résidents de Bruxelles-Capitale sont, quant à eux, invités à se tourner vers l’abattoir agréé situé à Anderlecht. Une demande d’installation d’un abattoir temporaire sur le territoire de Molenbeek avait été introduite par les autorités communales auprès de la Région bruxelloise et de Bruxelles Environnement, rapporte la RTBF mais la demande avait été formulée dans un délai beaucoup trop court pour être validée.

L’EMB regrette la réduction importante des sites d’abattage sans étourdissement et déplore que « la capacité d’abattage à l’occasion de la fête du sacrifice est mise sous pression ». Rappelant que le respect du bien-être animal « est inscrit dans l’essence même de la philosophie et des pratiques islamiques », l’EMB réitère son intention de continuer à mener son combat pour permettre aux citoyens belges de confession musulmane de pouvoir observer les rituels religieux « dans le respect de la loi et des convictions de chacun ».

Lire aussi :
La date de l'Aïd al-Adha 2019 est connue
Aïd al-Adha 2019 : AVS certifie de nouveau des moutons halal
Aïd al-Adha 2019 : le nombre d'abattoirs temporaires agréés en France en baisse
Aïd al-Adha : ce qu'il faut savoir sur cette fête et ses règles en 13 questions


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur