Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Une vingtaine de villes manifestent contre l’islamophobie

Rédigé par La Rédaction | Dimanche 15 Mars 2015



Dans 17 villes, des manifestations contre l'islamophobie ont été organisées le 14 mars à l'appel de la Coordination contre le racisme et l'islamophobie (CRI). Ici, à Lyon où environ 1 500 personnes ont répondu présentes.
Dans 17 villes, des manifestations contre l'islamophobie ont été organisées le 14 mars à l'appel de la Coordination contre le racisme et l'islamophobie (CRI). Ici, à Lyon où environ 1 500 personnes ont répondu présentes.
Paris, Lyon, Perpignan, Lille, Marseille, Strasbourg, Grenoble… Dans 17 villes de France, des manifestations contre l’islamophobie ont été organisées, samedi 14 mars, à l’appel de la Coordination contre le racisme et l’islamophobie (CRI) et à l’occasion des 11 ans de la loi de 2004 interdisant les signes religieux dans les écoles.

L’initiative nationale, lancée deux mois après les attentats de Paris qui ont provoqué une recrudescence des actes islamophobes dans le pays, visait à « dénoncer la montée de la haine et de la violence contre les musulmans et l’islamophobie d’Etat ».

« Il ne se passe plus une campagne électorale sans que des personnalités politiques de premier plan ne fassent dans la surenchère et la diabolisation des musulmans, de leur religion ou de leur culture », avait lancé la CRI dans un communiqué d’annonce des manifestations, qui se sont déroulées une semaine avant les élections départementales. Parmi ses revendications, l'association a notamment fait valoir la création d'une commission parlementaire sur l'islamophobie.

Entre 1 000 et 1 500 personnes étaient présentes dans les rues de Lyon, ville où la mobilisation a été la plus forte. A Paris et en province, des centaines de personnes ont aussi manifesté leur ras-le-bol des amalgames et ont appelé à l’égalité des droits pour tous.

Lire aussi :
Le meeting du 6 mars contre l’islamophobie ratisse large avec succès
Elsa Ray : « L’islamophobie doit être une priorité du gouvernement en 2015 »
Face à l'islamophobie ambiante, les réponses de Cazeneuve aux musulmans
Après les attentats, le CCIF en alerte face à l'intensification de l'islamophobie
Angers : un élu démissionne avec fracas contre l'islamophobie en France
Après les attentats de Paris, le triomphe du parti de l’ordre
Apologie du terrorisme : « l’injonction de la répression immédiate » dénoncée
Lutte contre l’islamophobie : « Les solidarités vont déterminer les rapports de force »