Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Une fatwa pour rappeler l'interdiction des mutilations génitales en Égypte

Rédigé par Lina Farelli | Mardi 5 Juin 2018



Une fatwa pour rappeler l'interdiction des mutilations génitales en Égypte
Dar Al-Iftaa, l'institution cairote présidée par le grand mufti d'Egypte, a publié le 30 mai une fatwa interdisant les mutilations génitales féminines en Égypte en évoquant le principe religieux de la protection du corps contre tout acte pouvant avoir des effets néfastes. L’accent a été porté sur le fait que la charia ne fait nullement mention de la pratique de l'excision.

Al-Azhar avait déjà condamné cette pratique répandue dans les zones rurales et les régions pauvres d'Égypte en 2006. Deux ans après, l'interdiction des mutilations génitales a été inscrite dans la loi. La fatwa de Dar Al-Ifta vient surtout de servir de rappel quant à la non-islamité de ces pratiques.

En 2014, une enquête menée par l’Unicef a démontré que 92 % des femmes âgées de 15 à 49 ans subissent l'excision et autres mutilations génitales en Égypte (80 % pour celles de la tranche d’âge 0-15 ans), la forme de chirurgie la plus pratiquée étant l’ablation partielle ou complète du prépuce. Depuis, des mesures nationales ont été adoptées avec le soutien des Nations Unies qui reconnaissent, selon Egypt Today, « les efforts continus du gouvernement qui a conduit à une réduction de 13 % des mutilations génitales féminines (MGF) auprès des 15-17 ans depuis 2008. De plus, l’adoption de la stratégie nationale contre les MGF (2016-2020) et la récente décision de modifier et de durcir la loi criminalisant ces pratiques ont été des mesures essentielles pour lutter contre les MGF ».

Le ministère égyptien de la Santé a présenté des mesures pour éradiquer complètement cette pratique d'ici à 2030, incluant, entre autres, le renforcement des mesures pénales relatives à cette pratique, l’obligation des hôpitaux d’informer la police dès la réception d’une demande d'excision, la mise en place de programmes de formation sur les MGF et les lois y afférant.

Lire aussi :
Une campagne sur l'excision pour alerter les adolescentes en France lancée (vidéo)