Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Un professeur avocat pète un câble face à une étudiante voilée

Rédigé par La Rédaction | Samedi 17 Janvier 2015



Un professeur avocat pète un câble face à une étudiante voilée
Ce que la vue d’une femme voilée peut provoquer comme réaction ! Un professeur avocat de l’Ecole de formation professionnelle des Barreaux de la Cour d’Appel de Paris (EFB), à Paris, a littéralement pété un câble devant la présence d’une étudiante voilée lors d’un cours de déontologie qu’il assurait.

Le malaise s’est installé dès l’arrivée du professeur à l’amphithéâtre. Grégoire Lafarge, qui enseigne depuis des années à l’EFB, a refusé de dispenser son cours en présence de la jeune fille, raconte Le Figaro qui rapporte l’incident vendredi 16 janvier. « Il s’est approché d’elle pour probablement lui demander d’enlever son voile mais d’autres élèves l’ont empêché de terminer sa phrase », a témoigné un des élèves.

« Il a très mal réagi, et a immédiatement quitté l’amphi » avant de revenir en furie dans la salle où « il s’est déshabillé en retirant son écharpe, sa veste, sa chemise. Et il a hurlé : "Ma religion à moi, c’est le naturisme !" », raconte-t-il.

L’école est accusée par Grégoire Lafarge d’avoir failli à sa mission et enfreint « les lois de la République, le principe de laïcité ». Alerté, le directeur, Jean-Louis Scaringella, le fait sortir de l'amphithéâtre et lui demande de présenter ses excuses à l’étudiante visée.

« Etre avocat c’est prendre la défense de tout le monde, sans signe distinctif. Il ne doit pas y avoir d’esprit laïc minimal. Les fractures dans toutes les écoles de France se matérialisent », a expliqué Grégoire Lafarge au Figaro, sans faire part de regrets dans cette affaire.

L’avocat, qui compte parmi ses clients le vice-président du Front national Florian Philippot et le député UMP Patrick Balkany, ne dispensera plus de cours dans son établissement, a assuré le directeur de l’EFB. Une sanction exemplaire et immédiate à la hauteur de la gravité de l'incident.

Lire aussi :
Stop à la stigmatisation des étudiants musulmans au sein des universités françaises !
Une étudiante voilée prise à partie par son professeur d'université
Virée du collège pour une jupe : les dérives de la loi de 2004