Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Un juif antisioniste agressé, un ex-membre de la LDJ rejugé

Rédigé par Christelle Gence | Vendredi 30 Janvier 2015



Un juif antisioniste agressé, un ex-membre de la LDJ rejugé
Le tribunal correctionnel de Versailles a requis en appel six mois de prison ferme, jeudi 29 janvier, contre un ancien militant de la Ligue de défense juive (LDJ) pour l’agression d’un militant antisioniste.*

Steve Bismuth avait été jugé en juin 2014 complice de l’agression en septembre 2012 de Jonathan Moadab, un blogueur de confession juive qui critiquait la politique israélienne sur son blog.

Une bombe fabriquée à partir d'une bouteille en plastique avait explosé, sans faire de dégât, près de sa voiture garée à Saint-Rémy-lès-Chevreuse (Yvelines). Des tags - « LDJ » et une étoile de David - avaient été inscrits sur le véhicule. Le complice de Steve Bismuth, Arthur Benhamou, a écopé de 10 mois ferme en juin 2014 pour avoir élaboré et lancé l’engin explosif en direction de la voiture.

« Cette affaire ressemble à une expédition punitive, c'est un acte de vengeance », a estimé le président de la cour d'appel de Versailles, cité par l'AFP. « Oui, oui je suis d'accord avec vous », a déclaré le jeune prévenu, déjà condamné à deux reprises pour dégradations et menaces de mort. « J'étais un membre actif de la LDJ, mais pas forcément dans des choses interdites » et depuis, il a « changé de vie », a-t-il déclaré à la cour.

La LDJ « est une milice structurée qui n'a de cesse d'attaquer », a dénoncé l'avocate de Jonathan Moadab, Me Dominique Cochain, qui milite pour la dissolution de l'organisation. Elle n'a jusque là pas été considérée par le ministère de l'Intérieur.

La cour d'appel rendra son verdict le 11 mars.

Mise à jour jeudi 12 mars : L'ex-militant de la Ligue de défense juive (LDJ) a été condamné à six mois ferme en appel par le tribunal correctionnel de Versailles.

Lire aussi :
Une pétition à succès d'un élu pour la dissolution de la LDJ
Islamophobie : le CFCM réclame la dissolution de la LDJ
Manif pour Gaza : la LDJ peut-elle tout dire et la presse, tout croire ?
Massacre de la mosquée Hébron : l’odieux éloge de la LDJ au tueur
Des membres de la LDJ arrêtés pour l’agression d’un pro-palestinien