Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

Saisis la balle au bond !

Rédigé par Hamza Braiki | Samedi 6 Juin 2015



Saisis la balle au bond !
C’est un grand jour pour toi qui vient parachever ces années d’entraînement, d’apprentissage. C’est la compétition de ta vie, et après cela tu seras un autre. Ton avenir, ta carrière en dépend. Tu t’es longtemps préparé, tu t’imaginais face à ta copie, ton stylo, ta raquette à la main.

Tu jettes un œil vers ta mère, elle est si fière de son bébé, aujourd’hui sur le court central. Et ton père, qui ne laisse rien paraître, mais pour qui tu es l’œuvre de sa vie. Et tes amis, tes vrais amis, qui t’encouragent, t’assistent et te tiennent compagnie. Et les anges, qui prient sur toi, admirateurs de ce jeune résistant souriant à la tempête.

Le match commence et le champion, le sujet de l’exam ne te laisse aucune chance. D’entrée, tu es déstabilisé… ce thème n’était pas annoncé par tes professeurs, l’adversaire vieillissait, répétaient les journalistes. Tu encaisses, tu doutes, tu stresses et tu recommences ton brouillon. Tu te fais malmener, tu subis le jeu, tu commets des fautes, et le score t’échappe.

As-tu un trou dans la raquette ? Ou du plomb dans la tête ? Le temps s’écoule et les coups pleuvent… Alors, tu te poses sur le banc. Tu fermes les yeux. Tu baisses la tête et invoque la puissance de Dieu : « Seigneur, maître des victorieux et des éprouvés, Décideur des succès et des défaites, Compagnon suprême, accorde-moi la victoire face au doute et à la peur. Renforce ma poitrine et inspire-moi la juste réponse. Guide mes lignes et mes pas vers Ta Face majestueuse. » Tu te relèves. Tu inspires un grand coup. Ton regard a changé, ton sourire aussi.

Tu prends le service, le stylo et tu t’élances ! Tu quadrilles le court et vois ton adversaire chercher tes failles. Tu réponds à chaque question au fil de ta plume bénie. Tu as l’impression de cerner le champion et tu te permets de monter au filet. Tu as l’impression de lire les réponses dans ton cœur, et ta joie féconde des réponses limpides. Tu alternes les revers et les coups puissants, les smatchs rageurs et les lifts soigneux. Tu enchaînes les exemples historiques et les arguments solides, les faits et les délicieuses métaphores.

Que la conclusion est belle pour ta balle de match… Solides sur tes appuis, tu as simplement cueilli la faute de l’adversaire. Tu achèves ta copie par une splendide pensée, une question ouverte inspirée par Dieu.

Surprenante victoire face au tenant du titre, un examen difficile, un adversaire très peu vaincu, un défi inatteignable au coefficient imposant. Ta sueur t’honore et tes efforts te couronnent. Tu comprends que le match se joue à chaque balle, jeu et set, à chaque pas, jour et test.

C’est ton exam, ton bac ou tes partiels qui se jouent comme ce tennisman.

Mais, surtout, c’est ton devenir, ton issue finale, ton Paradis qui se profile avec cette attitude gagnante.

« Ô vous qui portez la foi, persévérez, redoublez de persévérance, soyez impliqués, empli de piété et certainement vous vaincrez ! » (Coran, s. 3, « La famille d’Imran, v. 200).

Allez Jo, et les petits frères et sœurs, courage…

****
Par Hamza Braiki, tennisman… de cœur