Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Saint-Ouen : un millier de personnes ont défilé pour l’éducateur assassiné

Rédigé par La Rédaction | Samedi 14 Septembre 2013



Emotion. Entre 1 000 et 1 500 personnes ont répondu présents à la marche blanche, vendredi 13 septembre, en hommage à Mamadou Magassouba, l’éducateur spécialisé dont le corps a été retrouvé sans vie dans l’Oise le 10 septembre.

Une large majorité de jeunes se sont joints à cette marche, organisée par la famille, qui avait pour point de départ la mairie de Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis. Des élus locaux étaient d'ailleurs présents. Sur la banderole en tête de cortège, un message : « Mamadou, on t'aime. Tes valeurs et tes engagements seront les nôtres ». La marche a pris fin dans le quartier où a grandi Mamadou.

Dans un communiqué, la maire de Saint-Ouen, Jacqueline Rouillon, s'est dite « très touchée par l’annonce du décès » de l’éducateur et animateur sportif, un homme très apprécié qui œuvrait à Saint-Ouen ainsi qu’à La Courneuve. « Ce nouveau drame et l’émotion qu’il suscite renforcent ma détermination à faire disparaître la violence de nos quartiers et à continuer à œuvrer pour le respect et le dialogue entre tous les citoyens de notre ville ».

Le meurtrier présumé, un ami d’enfance originaire aussi de Saint-Ouen, avait avoué son crime la veille : il a expliqué avoir commis l'assassinat pour ne pas avoir à rembourser la grosse dette qu’il devait à Mamadou. L’homme, qui a pour frère Abdelhak Kachouri, adjoint PS au maire de Saint-Ouen et vice-président du Conseil régional d'Ile-de-France chargé des questions de sécurité, a été mis en examen pour assassinat.

Lire aussi :
Une marche blanche en hommage à un éducateur spécialisé assassiné