Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Monde

Royaume-Uni : le NHS publie un guide pour encourager les musulmans au vaccin anti-Covid pendant Ramadan

Rédigé par Myriam Attaf et Hanan Ben Rhouma | Mercredi 14 Avril 2021 à 15:55

           

Le NHS, le système de santé publique britannique, encourage les actions visant à renforcer la campagne de vaccination auprès des communautés musulmanes britanniques pendant le mois du Ramadan.



Royaume-Uni : le NHS publie un guide pour encourager les musulmans au vaccin anti-Covid pendant Ramadan
C’est un fait : face à la crise sanitaire du Covid-19, tous les pays ne sont pas confrontés de la même manière. Alors que plusieurs Etats durcissent les règles à l'instar de l'Allemagne, la situation sanitaire semble s’améliorer en Grande-Bretagne.

Le pays le plus endeuillé d'Europe (127 000 morts du Covid-19 au compteur) allège en effet les mesures de confinement après trois mois d'un confinement strict national. L'Angleterre et le pays de Galles ont rouvert, lundi 12 avril, les terrasses de ses pubs, cafés et restaurants ainsi que les autres commerces jugés non-essentiels, les salles de sport ou encore les bibliothèques. L'Ecosse, qui prévoit un tel allègement le 26 avril, autorise désormais les enfants à retourner en classe à temps complet. Si l’évolution de l’épidémie reste stable, la prochaine phase de déconfinement pourra avoir lieu à la mi-mai avec le retour d’un service en intérieur dans les bars, les restaurants, ainsi que la réouverture des cinémas et des théâtres.

Ce déconfinement progressif est possible grâce à une campagne de vaccination massive lancée par le gouvernement dès décembre 2020, qui a permis à près de 60 % de la population adulte de recevoir une première dose d'AstraZeneca et de Pfizer BioNTech. Les autorités reste néanmoins prudentes et invitent les Britanniques à faire preuve de vigilance à l’heure où l’augmentation des cas de contaminations en Europe et la propagation des variants inquiètent sérieusement.

Les musulmans appelés à ne pas se démobiliser pendant Ramadan

Dans ce contexte, le système de santé publique britannique (NHS) se mobilise. Il a édité, vendredi 9 avril, un petit guide destiné à ses partenaires dans lequel des recommandations sont émises pour renforcer l'engagement des communautés musulmanes dans la campagne de vaccination pendant le mois du Ramadan. « Pour aider à renforcer la confiance, réduire les obstacles à l'accès au vaccin contre la Covid-19 et soutenir son administration parmi les communautés musulmanes pendant le mois du Ramadan, il est essentiel que les partenaires du système réfléchissent à la manière dont ils vont tendre la main et s'engager avec les communautés pendant cette période », lit-on.

Dans ce document, les fidèles sont invités à ne pas baisser la garde face à la propagation du coronavirus et à ne pas retarder la vaccination. En ce sens, le NHS rappelle, en s'appuyant sur les positions des organisations musulmanes, que l'injection du vaccin contre la Covid-19 n’invalide pas le jeûne, tout en recommandant aux centres de vaccination de prolonger leurs horaires d'ouverture jusque tard dans la soirée dans les agglomérations comptant une forte population de confession musulmane.

Le NHS, favorable à la multiplication de campagnes de sensibilisation affinitaires, encourage aussi les professionnels de santé à se rendre aux domiciles des fidèles afin de multiplier les vaccinations auprès des croyants de tous âges.

Enfin, un petit mot est adressé au personnel du NHS de confession musulmane. « Le personnel du NHS est composé de nombreux musulmans qui travaillent déjà sous une pression sans précédent. Il est important que les employeurs soient conscients de l'impact du jeûne en plus de cela et puissent fournir le soutien nécessaire », par exemple en adressant des messages bienveillants à ce staff pendant le Ramadan et en envisageant des interventions à des horaires adaptées afin de « prévenir l'épuisement professionnel ».

L’OMS tire la sonnette d’alarme

Alors qu'en France, les musulmans sont appelés à accomplir les prières du soir et les prières du tarawih à la maison en raison du couvre-feu, les lieux de culte britanniques peuvent accueillir les fidèles dans le respect des règles sanitaires en vigueur (port du masque, distanciation physique...). Néanmoins, les prières sont appelés à être considérablement écourtés pour limiter les risques.

Si le Royaume-Uni signe un retour progressif à la normale, la situation sanitaire demeure très préoccupante en Europe. « La trajectoire de cette pandémie est en pleine expansion. Elle croît de manière exponentielle », a averti, lundi 12 avril, Maria Van Kerkhove, chargée de la gestion de la pandémie du Covid-19 à l'OMS. « Ce n'est pas la situation dans laquelle nous voulons nous trouver 16 mois après le début de la pandémie, alors que nous disposons de mesures de contrôle efficaces », a-t-elle ajouté, alors que le virus a entraîné la mort de près de trois millions de personnes à travers le monde depuis sa découverte en Chine en décembre 2019.

Lire aussi :
Ramadan 2021 : le délicat jeu d'équilibre des pays musulmans face au Covid-19
Covid-19 : la vaccination, une pratique compatible avec le jeûne du Ramadan ?
Covid-19 : au Royaume-Uni, des musulmans en lutte contre les fake news sur les vaccins