Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Ramadan

Ramadan 2021 : les conseils de l’OMS face à l'aggravation de la pandémie de la Covid-19 en Europe

Rédigé par Lina Farelli | Vendredi 2 Avril 2021 à 08:00

           

En ce mois d’avril marqué par l’arrivée du mois du Ramadan et la célébration de nombreuses fêtes religieuses, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) adresse ses recommandations auprès des populations européennes afin qu’elles puissent elles aussi être actrices de la lutte contre la Covid-19.



Ramadan 2021 : les conseils de l’OMS face à l'aggravation de la pandémie de la Covid-19 en Europe
Pour être les premiers à être informés des dates annoncées par le Conseil français du culte musulman (CFCM), téléchargez notre application en un clic et recevez nos notifications.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a fait savoir, jeudi 1er avril, que l’Europe est la mauvaise élève de la vaccination contre la Covid-19. La section européenne de l’institution a déploré la « lenteur inacceptable » du déploiement des vaccins sur le Vieux continent, où la situation sanitaire s’est fortement dégradée ces dernières semaines. Or, « les vaccins sont notre meilleure voie pour sortir de la pandémie. Non seulement ils fonctionnent, mais ils sont aussi très efficaces pour limiter les infections ».

« Que je sois clair : nous devons accélérer le processus en renforçant la production, en réduisant les obstacles à l'administration des vaccins, et en utilisant la moindre dose que nous avons en stock », a appuyé le directeur Europe de l’OMS, Hans Kluge.

L’OMS pointe les risques « évidents » liés à l’augmentation des interactions physiques

Face à une résurgence des cas observée dans la région européenne, l’OMS a fait paraître, mercredi 31 mars, ses recommandations « aux particuliers et aux communautés » s’agissant de la conduite à tenir en matière de célébrations, de rassemblements et de voyages dans une période marquée par la tenue de diverses fêtes religieuses : Pessah pour les juifs et Pâques pour les chrétiens suivis du mois du Ramadan.

« A ce stade de la pandémie, nous ne pouvons pas nous permettre de baisser la garde et de relâcher les mesures de santé publique mises en place jusqu’à présent », signifie l'OMS Europe. Bien qu'elle reconnaisse la difficulté « d’être physiquement séparé de ses proches » et « de ne pas être ensemble pour prier ou célébrer », « nous avons tous un rôle à jouer dans la lutte contre la Covid-19. Les décisions que nous prenons tous pendant ces fêtes religieuses n’affectent pas seulement non proches, mais aussi les communautés ».

Ainsi, face aux risques « évidents » liés à l’augmentation des interactions physiques, « les réunions virtuelles, le report ou la réduction de ces rassemblements doivent être sérieusement envisagés », en particulier dans les pays « où la transmission communautaire du virus est très répandue ».

Voyager qu’en cas de nécessité

« Quel que soit le lieu, tout service religieux doit se dérouler en plein air dans la mesure du possible ou être limité en taille et en durée, et prévoir distanciation physique, ventilation, hygiène des mains et port du masque, le cas échéant. Il est préférable de célébrer ces fêtes en compagnie de ceux avec qui on vit, et de ne pas se réunir avec d’autres personnes si l’on ne se sent pas bien, ou si l’on doit rester en isolement ou en quarantaine », recommande l’OMS. Concernant les rassemblements à l’intérieur, « il importe particulièrement de limiter la taille des groupes et le temps passé à l’intérieur, et d’assurer une bonne ventilation ».

« Si voyager constitue le seul moyen de rendre visite à votre famille et à vos amis, évitez les transports susceptibles d’être bondés »
, indique-t-elle aussi. « Considérez tous les risques connexes et demandez-vous si ce déplacement constitue une nécessité absolue. »

« En cette période marquée par des fêtes religieuses, je sais aussi compter sur vous pour éviter, comme à Noël, les rassemblements privés. C’est lors de ces occasions que nous nous contaminons le plus. Il faut donc faire cet effort », a fait part Emmanuel Macron lors de son allocution du 31 mars.

Pour s’inscrire à notre newsletter, cliquez ici !

Lire aussi :
Covid-19 : la vaccination, une pratique compatible avec le jeûne du Ramadan ?
Islam et vaccins contre la Covid-19 : Faisons confiance au corps médical de notre pays
Vaccins Covid-19, halal ou casher ? Les instances musulmanes et juives au front pour rassurer les fidèles
Vaccin contre la Covid-19 : face à l'offensive des antivax, le gouvernement mis au défi de la transparence
Ramadan 2020 : les conseils de l’OMS face à la pandémie de Covid-19