Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Ramadan

Ramadan 2021 : « Pas de divergences » en vue sur les dates du jeûne en France

Rédigé par | Mardi 30 Mars 2021 à 12:00

           

Sauf surprise, les dates du mois de jeûne ne sera pas une source de divergences entre les fédérations musulmanes malgré la crise qui agite le Conseil français du culte musulman (CFCM).





Après l’implosion du Conseil français du culte musulman (CFCM), l’unité des fédérations ne sera pas au rendez-vous cette année à l’occasion de l’annonce des dates du Ramadan.

La nouvelle coordination, constituée de quatre fédérations dissidentes de l’instance - encore bien que difficilement - représentative du culte musulman, a d’ores et déjà fait l’annonce, lundi 29 mars, d’une date très probable du début du jeûne.

« Hors de question pour nous de faire deux annonces contradictoires »

La présidence du CFCM ne se démarquera pas. « Ce devrait être le 13 avril pour tous. Il n’y aura pas de place à la divergence, comme pour l’annonce de la fin du Ramadan et de l’Aïd al-Fitr », indique Mohammed Moussaoui à Saphirnews. « Il est hors de question pour nous de faire deux annonces contradictoires », ajoute-t-il. Ce sera donc bien une seule date du début qui devrait être annoncée malgré les divisions, le mois du Ramadan étant « un moment particulier » où la concorde doit prévaloir s'agissant du calendrier.

« Protégeons-nous en adoptant les gestes qui sauvent » - Voici les mesures de prévention à destination des musulmans de France

Par ailleurs, Mohammed Moussaoui exclut toute demande de dérogation auprès des pouvoirs publics pour une ouverture le soir des lieux de culte afin de pouvoir célébrer les prières du Ramadan en collectivité ou organiser tout autre rassemblement.

« Le culte musulman s’honore d’avoir fixé un principe directeur immuable qui donne la primauté à la vie face à toute autre considération et de le respecter en toute circonstance en s’appuyant uniquement sur son appréciation éclairée par les avis médico-scientifiques et sur ses moyens et ses capacités à garantir la sécurité sanitaire de ses fidèles », déclarait-il l’année passée. Des propos d’actualité et auxquels l’écrasante majorité des responsables de mosquées souscrit sans mal par sens actif des responsabilités.

Pour s’inscrire à notre newsletter, cliquez ici !

Lire aussi : Mohammed Moussaoui : « Le CFCM des fédérations est arrivé à son terme »

Et aussi :
Ramadan 2021 : depuis la Grande Mosquée de Paris, la date du début du jeûne annoncée (ou presque)
Ramadan 2021 : le CTMF annonce la date du début du jeûne en France
Ramadan 2021 : quelles dates en vue pour le début et la fin du jeûne ?


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur