Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Rachida Dati réclame 6 000 euros de pension pour sa fille

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 4 Septembre 2014



Dernière audience pour Rachida Dati dans le cadre de la demande de reconnaissance en paternité qu’elle a lancé à l’encontre de Dominique Desseigne. L’ancienne garde des Sceaux s’est rendue mardi 2 septembre au tribunal de Versailles.

Depuis deux ans, Rachida Dati a engagé des poursuites contre le PDG du groupe Lucien Barrière qu’elle désigne comme le père de sa fille Zohra. Mais jusqu’à présent, l’homme d’affaires a refusé de se soumettre au test de paternité, expliquant que la maire du 7e arrondissement de Paris n’a pas fourni « d’éléments précis sur la date de conception ».

Rachida Dati lui demande une pension alimentaire de 6 000 euros par mois applicable rétroactivement depuis la naissance de Zohra, en 2009. Dominique Desseigne lui devrait donc 288 000 euros. Une telle somme est nécessaire à l'« éducation particulière de l’enfant d’une ex-Garde des sceaux, maire d’arrondissement à Paris et parlementaire européen, suivie de très près par les paparazzis », explique-t-elle le plus sérieusement du monde.

Mardi, « elle est ressortie de la salle précipitamment, sous escorte policière, et a quitté le tribunal dans une voiture aux vitres opaques », fait savoir l'AFP. Le tribunal a mis son jugement en délibéré.

Lire aussi :
Rachida Dati renonce à Paris et attaque une BD
Rachida Dati déboutée, la BD sur sa vie publiée
Racisme : Goasguen insulte Dati et ses « mœurs du 9-3 » (vidéo)
La justice ordonne un test paternité pour la fille de Rachida Dati
Au Maroc, Rachida Dati menacée de prison pour avoir eu un enfant illégitime
Rachida Dati taxe un cadre de l'UMP de raciste