Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Natalie Portman renonce au prix Genesis en signe de protestation envers Israël

Rédigé par Benjamin Andria | Vendredi 20 Avril 2018



Natalie Portman renonce au prix Genesis en signe de protestation envers Israël
Natalie Portman devait se rendre en Israël en juin pour recevoir le prix Genesis, qui récompense chaque année depuis 2014 les engagements et contributions de personnalités inspirantes envers la communauté juive et ses valeurs. Celui-ci est doté d'un million de dollars (813 000 euros), que l’actrice israélo-américaine a prévu de remettre à des associations de défense des droits des femmes.

La comédienne âgée de 36 ans a fait savoir qu’elle n’assistera pas à la cérémonie à la lumière des « événements récents » qu’elle juge « extrêmement pénibles » et « affligeants ». Si elle ne précise pas de quels « événements » elle fait référence, il ne fait pas de doute qu’il s’agit de la répression d’Israël dirigée envers les Palestiniens lors de manifestations organisées depuis fin mars dans la bande de Gaza dans le cadre du mouvement baptisé « la Marche du retour ».

Le bilan humain fait état jusqu'à présent d'une trentaine de personnes tuées. Conséquence, « elle ne peut pas prendre part la conscience libre à cette cérémonie », a-t-elle fait savoir.

L’annonce faite jeudi 19 avril, la fondation à l’origine du prix Genesis, souvent qualifié de « Nobel juif », a décidé d'annuler la cérémonie prévue fin juin. Natalie Portman est « une actrice accomplie, une activiste sociale engagée et un être humain merveilleux. Le personnel de la Fondation a aimé apprendre à la connaître au cours des six derniers mois, admire son humanité et respecte son droit d'être en désaccord public avec la politique du gouvernement d'Israël », a indiqué l'organisation dans un communiqué.

« Cependant, nous sommes très attristés qu'elle ait décidé de ne pas assister à la cérémonie (…) à Jérusalem pour des raisons politiques », poursuit-elle, déclarant craindre que la décision de la star « ne politise (leur) initiative philanthropique ».

Le ministre israélien de la Culture a vite fait de la catégoriser parmi les militants du mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions). Natalie Portman n'a jamais caché son opposition à la politique de Benjamin Netanyahou.

Lire aussi :
Gaza : la marche du retour durement réprimée par Israël, au moins neuf morts