Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Les Rohingyas exclus du recensement birman

Rédigé par La Rédaction | Mardi 2 Septembre 2014



La Birmanie a perdu neuf millions d’habitants ! Le premier recensement officiel réalisé depuis trois décennies fait état d’une population de 51 millions d’habitants, soit 9 millions de moins qu’attendu.

Des projections récentes estimaient à 60 millions d’âmes la population birmane, fondées sur les chiffres du dernier recensement réalisé sous la junte en 1983, et du taux d’accroissement de la population. La baisse des naissances peut expliquer cette différence, selon la ministre de l’Immigration Khin Yi lors d’une conférence de presse.

Ce qui est certain, c’est qu’une partie entière de la population a été laissée de côté. La première des 41 questions du recensement demandait aux Birmans leur appartenance ethnique. Les Rohingyas, non reconnus car considérés comme des immigrés illégaux du Bengladesh, n’ont pas eu le droit d’inscrire la leur.

Selon Khin Yi, environ 1,2 million de personnes n’ont pas été prises en compte dans des zones de l'Etat Rakhine, où vivent majoritairement les Rohingyas, ainsi que les Etats Kachin et Karen en raison de combats. « On a laissé de côté ces zones pour ne pas menacer la stabilité », a précisé la ministre de l'Immigration.

Le recensement, très controversé, a été effectué en mars et en avril. Les résultats définitifs, notamment les données sensibles qu'est le décompte par appartenance ethnique et religieuse, ne seront publiés qu’en mai 2015.

Lire aussi :
L'indifférence coupable de l'ASEAN face au massacre des Rohingyas en Birmanie
Birmanie : les violences contre les musulmans aggravées en 2013
L'ONU dénonce les conditions de vie « révoltantes » des Rohingyas
Birmanie : les bouddhistes extrémistes pour une loi anti-conversion
L’exil ou la mort : les musulmans en Birmanie, en voie d’extermination