Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Le marin Philippe Martinez, sauveur de réfugiés, honoré à la mosquée de Valence

Rédigé par | Lundi 7 Septembre 2015



Philippe Martinez, le marin qui a sauvé plus de 1 800 réfugiés à la dérive en Méditerranée, a été honoré à la mosquée de Valence dimanche 6 septembre.
Philippe Martinez, le marin qui a sauvé plus de 1 800 réfugiés à la dérive en Méditerranée, a été honoré à la mosquée de Valence dimanche 6 septembre.
Il est des hommes dont il faut saluer leur courage. Philippe Martinez est le capitaine d’un navire, le Léonard Tide, appartenant à une compagnie américaine qui a sauvé, de sa propre initiative, plus de 1 840 personnes à la dérive en Méditerranée avec son bateau depuis l’été 2014.

La mosquée El Fourqane de Valence a invité, dimanche 6 septembre, le marin au grand cœur qui a organisé plusieurs sauvetages en mer, afin d’honorer ses actions auprès des fidèles et de sensibiliser, par la même occasion, ces derniers à la solidarité envers les réfugiés, lors d'un après-midi convivial partagé autour d'un bon repas.

Philippe Martinez aux côtés de l’imam Abdallah Deliouah.
Philippe Martinez aux côtés de l’imam Abdallah Deliouah.
« Au nom de tous nos amis qui auraient voulu être là avec nous aujourd’hui, nous vous saluons, nous vous remercions et nous vous encourageons à poursuivre le chemin de la bonté et de la générosité », a lancé l’imam Abdallah Deliouah, qu’il a décrit comme un de ces « héros de l'ombre qui agissent en silence pour soulager la souffrance des leurs frères en l’humanité ».

A travers son exemple, « vous avez redonné un peu de crédibilité à notre humanité et montré qu’il y a encore des hommes sur terre qui sont capable de sacrifier leurs intérêts pour sauvegarder la vie, pour sauver des innocents qui veulent juste fuir la guerre et vivre dignement », a-t-il poursuivi.

Philippe Martinez, qui a du mal à se voir présenter comme « un héros », s’est vu remettre, à titre symbolique, un GPS pour sa moto pour que « vous puissiez naviguer humainement sur terre comme vous naviguez humainement en mer », a relevé l’imam, qui lui a aussi remis une calligraphie arabe stipulant un verset du Coran dans lequel Dieu dit : « Celui qui sauve une vie est comparable à celui qui sauve l’humanité toute entière. » « Vous avez donc sauvé 1840 fois l’humanité, si ce n’est plus », lance Abdallah Deliouah, qui espère pour son ami une Légion d’honneur. Un portrait de Philippe Martinez sur i>Télé en octobre 2014 revient sur son premier opération de sauvetage, qui a été suivie d'autres depuis.



Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur