Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 







Culture & Médias

Le football, sport roi dans le monde arabe, au cœur d’une expo à l’IMA

Rédigé par Lina Farelli | Mercredi 10 Avril 2019

« Foot et monde arabe, la révolution du ballon rond », c’est le thème séduisant de la toute nouvelle exposition qu’accueille l’Institut du monde arabe (IMA) du 10 avril au 21 juillet.



L’Institut du monde arabe (IMA) accueille l'exposition « Foot et monde arabe, la révolution du ballon rond » du 10 avril au 21 juillet. Grand-père jouant au foot avec des enfants Taroudant, Maroc 2018 © Joseph Ouechen
L’Institut du monde arabe (IMA) accueille l'exposition « Foot et monde arabe, la révolution du ballon rond » du 10 avril au 21 juillet. Grand-père jouant au foot avec des enfants Taroudant, Maroc 2018 © Joseph Ouechen
A l’approche de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) et du Mondial féminin du football, l’Institut du monde arabe (IMA) accueille dès mercredi 10 avril une exposition dédiée au football dans les sociétés arabes. Jusqu’au 21 juillet, elle entraîne les visiteurs dans une « scénographie immersive » qui met en scène « 11 épopées humaines de joueurs et de supporters dans le monde arabe », où le football est un sport roi.

« Exemple unique d’assimilation d’un élément étranger aux cultures arabes, le football a joué, à l’heure des indépendances, un rôle déterminant dans l’élaboration des identités nationales », fait valoir l’IMA. « Dans le monde arabe, il est un véritable phénomène de société », appuie son directeur, Jack Lang.

Des histoires emblématiques sélectionnées

Pour Aurélie Clemente-Ruiz, commissaire de l’exposition qui souhaitait « intégrer l’impact du monde arabe dans le football français et montrer ainsi des liens forts, nombreux et historiques entre notre pays et ceux du monde arabe », le choix a été fait de « sélectionner des histoires emblématiques, anciennes et récentes, des personnes, des moments, qui permettent toutes, à travers un exemple précis, d’ouvrir sur une thématique transversale partagée par plusieurs pays arabes ».

Larbi Ben Barek  © Robert Legros Presse Sports
Larbi Ben Barek © Robert Legros Presse Sports
L’exposition vient ainsi éclairer la contribution des joueurs arabes dans le monde du football, avec une mise à l’honneur de grands noms des joueurs arabes qui ont marqué cette discipline comme le Marocain Larbi Ben Barek (1917-1992), « reconnu comme l’un des plus grands footballeurs de l’histoire du XXe siècle ».

Y est aussi racontée l’histoire passionnante de la première équipe nationale algérienne, qui fut constituée en 1958 par des joueurs qui ont choisi de quitter leurs clubs français, voire la sélection nationale pour certains, dans la clandestinité, forts de leurs convictions en faveur de l’indépendance.

L’exposition, qui dédie une séquence aux difficultés de pratiquer le football en Palestine ou encore une autre sur l'importance prise par le football féminin en Jordanie, fait revivre aux visiteurs des moments forts du foot à travers des objets iconiques du foot, des photographies ou encore des extraits d’archives et de documentaires.

Voulant, dans le même temps, « créer une expérience de visite inédite » pour le public selon les mots de mots d’Aurélie Clemente-Ruiz, commissaire de l’exposition, le visiteur pourra, « dans une cabine spécifique, face à un écran », commenter un match de football d’équipes arabes et s’enregistrer pour devenir, pendant quelques minutes, un commentateur sportif. Il pourra également composer son onze de légende avec « les plus grands joueurs arabes, toutes époques et nationalités confondues, pour les faire virtuellement jouer ensemble », présente la commissaire de l’exposition. De quoi susciter, du côté de fans de foot, des envies d’y faire un tour !

Lire aussi :
Nicolas Vilas : « Il est difficile de faire parler des acteurs du football sur le racisme »
Le football, trait d’union entre judaïsme et islam
Dieu Football Club : «Le foot français bloque sur le voile mais a une avance sur la société»