Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Le Sénat bascule à gauche, une claque pour la droite

Rédigé par La Rédaction | Lundi 26 Septembre 2011 à 07:09

           


La gauche a remporté la majorité absolue au Sénat dimanche 25 septembre. C’est inédit dans l’histoire de la Ve République. A quelques mois du scrutin présidentiel, cette défaite de la droite est la plus cinglante depuis l’élection de Nicolas Sarkozy à la tête de l’Etat et constitue pour lui un mauvais signal.

« Ce scrutin est une répétition générale avant la bataille de 2012. Il constitue le premier acte de la reconquête pour la gauche », a affirmé Harlem Désir, premier secrétaire du Parti socialiste par intérim.

L'Elysée a « pris acte » de la défaite de son camp mais l'UMP rappelle que selon la Constitution, c'est l'Assemblée nationale, où la droite est majoritaire, qui garde le dernier mot dans la procédure législative tout en reconnaissant que les résultats des élections sénatoriales vont tout de même leur compliquer la tâche. En outre, l'UMP souhaite conserver la présidence du Sénat. Gérard Larcher, président sortant de la chambre, a annoncé qu'il serait candidat à sa propre succession lors des élections le 1er octobre.

Le mauvais bilan de l’Elysée et les divisions internes au sein de la majorité présidentielle ont coûtées cher à ses candidats. Pierre Charon, qui conduisait une liste UMP dissidente à Paris contre celle emmenée par Chantal Jouanno, ministre des Sports, a été élu, sénateur de Paris.

Lire aussi :
Elections cantonales 2011 : les Français démobilisés, la gauche confortée, le FN renforcé
Régionales 2010 : la gauche victorieuse, le FN renforcé