Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

La plus importante organisation britannique d’étudiants musulmans en deuil

Rédigé par La Rédaction | Lundi 13 Juillet 2015



Bashir Osman, président de la plus grande organisation d'étudiants musulmans de Grande-Bretagne, est mort noyé le 4 juillet en Suisse.
Bashir Osman, président de la plus grande organisation d'étudiants musulmans de Grande-Bretagne, est mort noyé le 4 juillet en Suisse.
Bashir Osman, président de la Fédération des associations étudiantes musulmanes (FOSIS), est décédé samedi 4 juillet en Suisse à l’âge de 26 ans. Il est mort noyé dans la rivière de Landquart, dans le canton des Grisons, à la frontière italienne.

En voyage avec des amis pour rendre visite à des camarades membres d’organisations de jeunes musulmans européens (FEMYSO), ils ont fait une halte pour se baigner en ce mois du Ramadan. Mais très vite, Bashir Osman a été happé par un courant anormal qui l'a emporté dans une haute cascade.

« Tout s’est passé en un clin d’œil et bien que nous et les services de secours ayons fait tout ce que nous pouvions pour essayer de le sauver, Dieu en a décidé autrement », ont fait savoir les amis qui l’accompagnaient.

Des actions humanitaires ambitieuses

Diplômé de l’école d'ingénieurs de Birmingham, Bashir Osman était une personnalité incontournable du milieu étudiant musulman. Il a été élu à la tête du FOSIS en 2014 puis réélu pour un second mandat l'année suivante. Cette organisation, né en juillet 1963 dans l'université de Birmingham, est la plus importante organisation d’étudiants musulmans et représente plus de 115 000 personnes à travers le Royaume-Uni.

Peu avant sa mort, le président de FOSIS avait lancé une campagne de levée de fonds de 165 000 livres sterling (232 000 euros) pour le financement de 50 puits en Afrique de l'Est et l’assainissement de l’eau dans l'une des zones les plus pauvres au monde. A cette fin, il prévoyait de participer à l'événement du Tough Mudder, un parcours d’obstacles rempli de boue inspiré des séances d'entraînement des Forces spéciales britanniques, et, en amont, de tenir un blog pour raconter jour après jour l'évolution de sa préparation physique. Dans une campagne de financement participatif, il a déjà réussi à rassembler 78 000 livres sterling (109 000 euros).

Le jeune homme d'origine somalienne était décrit comme très pieux. Il avait mémorisé le Coran en entier selon les témoignages de ses amis sur Facebook, et envisageait d'accomplir le pèlerinage à la Mecque avec sa mère cette année. « Il nous laisse l’exemple d’un leader modèle associant compétences, modestie et spiritualité », ont-ils écrit.

La dernière photo de Bashir Osman et ses amis en Suisse, postée sut les réseaux sociaux.
La dernière photo de Bashir Osman et ses amis en Suisse, postée sut les réseaux sociaux.

De nombreux hommages en sa mémoire

En annonçant officiellement sa mort par communiqué le 5 juillet, le FOSIS a déclaré que « le leadership de Bashir, sa compassion et son engagement au service de sa communauté et des plus démunis, sont autant de traits inspirants qui font de sa mort une perte grave pour nous tous ».

Reconnu pour ses qualités humaines et sa capacité à mener des projets humanitaires d’envergure, sa mémoire a vivement été saluée dès l’annonce de sa mort. « J'ai vu en Bashir un homme d’une grande humilité, mais aussi celui qui tenait beaucoup à l'amélioration de la vie des gens autour de lui », a déclaré Shuja Shafi, secrétaire général du Conseil musulman de Grande-Bretagne (MCB). « Bien que sa vie a été abrégée, il a déjà énormément accompli pendant son bref mandat pour les étudiants musulmans britanniques et la communauté. On se souviendra de lui comme d'un modèle à suivre pour nous tous », ajoute-il.

Megan Dunn, présidente de l'Union nationale des étudiants britanniques (NUS), a également vivement salué sa mémoire. « Le travail du FOSIS, sécurisant les droits pour la communauté Musulmane, recueillant des fonds et développant le peuple est un testament à l'engagement de Bashir et la vie », rapporte le Guardian le 6 juillet.

Un nouveau président nommé

Les cadres du FOSIS ont perdu leur leader mais également un frère qui « était une source d'inspiration pour jeunes et vieux pour tous au Royaume-Uni et en l'Irlande », a déclaré l’ancien président Omar Ali. Malgré l'énorme perte subie, les actions de la fédération doivent se poursuivre. L'organisation a annoncé le 8 juillet que c’est le vice-président, Humayun Saleem qui prend la présidence.

« C'est une tâche intimidante. Cependant, par la miséricorde de Dieu, l'intégralité de l’équipe du FOSIS est motivée et déterminée pour travailler plus dur que jamais. Nous pouvons seulement prier pour vivre en accord avec l'héritage de notre ancien président » a-t-il déclaré.

Après le drame, la famille du défunt s’est rendue en Suisse pour organiser le rapatriement du corps qui a eu lieu le 9 juillet. Selon la page Facebook en mémoire de Bashir Osman, les obsèques ne se sont donc pas tenues vendredi 10 juillet. Une nouvelle date doit être annoncée sous peu.*

*Mise à jour : La prière au défunt est prévue jeudi 16 juillet à la mosquée de Green Lane à Birmingham. L'enterrement de Bashir Osman suivra alors.

Lire aussi :
Grande-Bretagne : des prêts étudiants pour musulmans annoncés
Logement étudiant ne rime pas forcément avec loyer exorbitant
Un guide contre l’islamophobie pour les étudiants
Etudiants musulmans de France : un gala pour son quart de siècle