Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Religions

La fraternité au cœur des Semaines de rencontres islamo-chrétiennes 2022

Rédigé par | Mardi 15 Novembre 2022 à 11:30

           

Les mois de novembre et de décembre voient éclore une série d’événements interreligieux à travers la France à l’initiative du Groupe d’amitié islamo-chrétienne (GAIC). Une association qui, après les deux années de pandémie, « doit redoubler d’énergie pour relancer les rencontres, animé par la certitude que les vicissitudes politiques, climatiques et religieuses les rendent plus nécessaires que jamais ».



Les Semaines de rencontres islamo-chrétiennes sont organisées depuis 22 ans en France par le Groupe d’amitié islamo-chrétienne. © GAIC
Les Semaines de rencontres islamo-chrétiennes sont organisées depuis 22 ans en France par le Groupe d’amitié islamo-chrétienne. © GAIC
L’heure des Semaines des rencontres islamo-chrétiennes (SERIC) a sonné. A l’origine de cette manifestation d’ampleur nationale organisée maintenant depuis 22 ans se trouve le Groupe d’amitié islamo-chrétienne (GAIC), créé en 1993. « L’intuition ayant présidé à la création d’une Semaine de rencontres, en 2001, était de donner un élan aux diverses rencontres suscitées par les membres de l’association en les rassemblant dans le temps. Ce faisant, l’ensemble devenait comme une gerbe où chaque fleur reçoit aussi son éclat des couleurs des autres », racontent à Saphirnews les organisateurs.

« L’intuition était bonne ; elle a permis d’étendre la manifestation à plusieurs pays européens dans les années 2010. Puis, les crédits obtenus des instances de l’Europe ayant tari, seule la Belgique a continué à accompagner la France sur sa lancée. Aujourd’hui, après le coup d’arrêt et les restrictions imposés à tous les rassemblements de personnes à cause du Covid, le GAIC doit redoubler d’énergie pour relancer les rencontres, animé par la certitude que les vicissitudes politiques, climatiques et religieuses les rendent plus nécessaires que jamais », déclare-t-ils.

La fraternité au-delà de sa seule connotation religieuse

Le thème général des SERIC 2022 est « la fraternité ». Mais « soyons clairs. Ce thème n’est en rien contraignant pour les organisateurs. Il s’agit d’une décision d’orientation, prise avec eux lors de la réunion-bilan que nous organisons chaque année après coup, en janvier », expliquent les organisateurs. « Pour 2022, ce choix est apparu comme une évidence, résultant de la déclinaison du thème retenu l’an passé », à savoir « Ecologie et solidarité ». « Lier la nécessité d’œuvrer pour l’habitabilité de notre planète à celle de venir en aide à ceux qui sont le plus exposés aux risques suppose la reconnaissance qu’il y a des liens de fraternité entre tous les hommes. (…) Le récent voyage du Pape au Bahrein leur a encore donné l’occasion d’afficher leur détermination à se montrer unis en la matière. »

Le thème des SERIC n’est pas pour autant qu’à connotation religieuse selon les organisateurs : « Vous l’aurez certainement remarqué, nous n’avons pas repris l’adjectif "humaine" pour parler de fraternité. Parce que, dans notre pays, la fraternité est aussi une valeur républicaine, affichée sur le fronton des mairies. Et cela nous interroge. La façon dont on décline actuellement une autre valeur de la République, la laïcité, ne tourne-t-elle pas résolument le dos à ce qui est religieux ? Que peut signifier pour nous cette union du politique et du religieux sous la houlette de la fraternité ? »

Des rendez-vous à foison

Pour assurer un programme riche et varié, « le GAIC national peut s’appuyer sur sept antennes du GAIC créées en région ainsi que sur des partenaires pratiquant le dialogue interreligieux ou promouvant le vivre ensemble, la recherche de la paix. Ce sont eux qui créent chaque événement, en fonction du contexte local ».

Parmi les rendez-vous importants des SERIC, citons la journée d’études annuelle qui aura lieu samedi 19 novembre à l’Institut catholique de Paris (ICP) et organisée conjointement par le GAIC, l’Institut européen des sciences humaines (IESH de Paris) et l’Institut de science et théologie des religions (ISTR, dépendant de l’ICP). Un moment consacrée « à une réflexion à la fois théologique et socio-politique sur l’idée même de fraternité ».

Au total, une trentaine d’événements ont été programmés aussi bien à Paris qu’en province. Si plusieurs sont déjà passés, bien d’autres sont prévues, visibles dans l’agenda de Saphirnews, partenaire historique des SERIC, ainsi que sur le site du GAIC.

Lire aussi :
A la découverte des jardins interreligieux, témoins de la fraternité entre les cultes en Alsace
Des classes Ensemble avec Marie à la rencontre des jeunes, la fraternité islamo-chrétienne en actes
Charles de Foucauld, une source d'inspiration pour le dialogue interreligieux aujourd’hui
Avec les SERIC, le dialogue islamo-chrétien affiche sa grande vitalité en France
« Marie dans la Bible et le Coran », l’amour commun pour une figure sainte au service du dialogue interreligieux
Interreligieux : « Démontrons par l’exemple que chrétiens et musulmans sont faits pour grandir ensemble »
En 2018, le Groupe d’amitié islamo-chrétienne fête ses 25 ans (vidéo)


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur