Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 


 


Religions

« Marie dans la Bible et le Coran », l’amour commun pour une figure sainte au service du dialogue interreligieux

Rédigé par Myriam Attaf et Hanan Ben Rhouma | Jeudi 25 Mars 2021 à 13:00

           

A l’occasion de l’Annonciation célébrée ce jeudi 25 mars à travers le monde, Saphirnews vous propose de découvrir « Marie dans la Bible et le Coran », réalisé par l’Institut de sciences et théologie des religions (ISTR) de Paris en partenariat avec le mouvement Ensemble avec Marie. L'ouvrage explore les diverses évocations de la Vierge Marie dans les deux Livres sacrés afin de lever le voile sur les dimensions multiples mais unificatrices de cette figure sainte, profondément aimée des chrétiens et des musulmans.



« Marie dans la Bible et le Coran », l’amour commun pour une figure sainte au service du dialogue interreligieux
Lever le voile sur les diverses mentions de la Vierge Marie dans le Coran et la Bible, c’est l’objectif de l’ouvrage Marie dans la Bible et le Coran, réalisé par l’Institut de sciences et théologie des religions (ISTR) de Paris, en partenariat avec le mouvement Ensemble avec Marie qui organise depuis plus de cinq ans, en France, en Europe ou encore en Afrique, des rencontres entre chrétiens et musulmans, et dont le tout premier rassemblement en mars 2015 s'est tenu en la basilique de Longpont, en Essonne. Autant d'évènements qui viennent rappeler combien Marie est une figure emblématique de la rencontre entre chrétiens et musulmans.

Elaboré sous la direction d‘Emmanuel Pisani, directeur de l’ISTR à l’Institut catholique de Paris (ICP), et de l’enseignant et spécialiste de l’islam Abdelkader Oukrid, cet ouvrage fait la synthèse du colloque « Marie chez mystiques chrétiens et musulmans », une journée d’études organisée par Ensemble avec Marie le 6 février et portée, pour sa dimension académique, par l’ISTR. Dans cette compilation d’analyses, plusieurs chercheurs et spécialistes chrétiens et musulmans dont l’imam Tarik Abou Nour et l'exégète spécialiste du Nouveau Testament Yves-Marie Blanchard soulignent les fonctions plurielles de cette figure sainte dans les écrits coraniques et bibliques pour en démontrer toute sa richesse et sa complexité.

De sa vocation prophétique aux récits de l’Annonciation dans les deux Livres saints, les spécialistes explorent les nombreuses facettes de Marie, dit aussi Maryam en arabe, sous divers angles, tant dans les traditions chrétiennes que musulmanes. Ainsi, les spécialistes nous invitent à se défaire d’une vision simpliste de ce personnage. Porteuse du miracle, élue de Dieu, elle représente dévotion, pureté et patience mais également abnégation, endurance et autorité.

Marie, une source d'encouragement au nécessaire dialogue théologique

L’ouvrage tend aussi à démontrer que Marie est le symbole d’une foi parfaite, qui rassemble toutes les qualités aimées de Dieu. Aussi, les chercheurs invitent à ne plus la voir simplement comme la femme porteuse du miracle ou l’héroïne de l’Annonciation mais comme une femme qui s’inscrit dans une lignée d’autres grandes figures des récits monothéistes.

Pour l’écrivaine Karima Berger, « nous n'aurons jamais qu'une partie du secret de Maryam, qu'elle soit vue par les sunnites, les chiites, les chrétiens, nous n'aurons guère qu'à infime dévoilement du mystère de Marie ». Le présent ouvrage en livre une partie.

La Bible et le Coran œuvrent, d'une certaine manière, de concert pour combler le récit de sa vie. De fait, si la Bible trace les contours de la dévotion idéale, le Coran, dans la sourate « La famille d’Imran », fait la lumière sur son passé et son milieu social. Une preuve que les Textes scripturaires sont liés et donc sources potentielles d’un dialogue fédérateur.

« Cette écoute attentive de la théologie de l'autre contribue à stimuler chaque croyant dans sa foi et à le faire grandir dans une communion fraternelle », estime Emmanuel Pisani, pour qui « le dialogue interreligieux ne peut donc faire l'économie du dialogue théologique », . Et si les croyances sont différentes, « s'informer et échanger sur les textes de l'autre religion et de leurs lectures, c'est honorer et reconnaître l'intelligence théologique du partenaire religieux, lui témoigner de ce respect profond pour ce qu'il est qui est source de communion ».

Pour Gérard Testard, co-responsable d'Ensemble avec Marie, « même si nos croyances diffèrent au sujet de Marie, nous pensons qu'elle est le chemin de la fraternité et de la paix et nous osons l'affirmer tranquillement, en vérité. C’est cela qui nous permet d'ajouter qu'ensemble, avec Marie, nous pouvons être artisans et bâtisseurs de paix ». Marie dans la Bible et le Coran vient encourager deux communautés de foi qui convergent dans leur amour pour Marie à faire de cette admiration partagée, le socle d’un dialogue fédérateur, à l'origine d'un enrichissement réciproque.

Lire aussi :
« Ensemble avec Marie » rassemble chrétiens et musulmans pour la paix
Ensemble avec Marie : chrétiens et musulmans entrent en fraternité par le « faire-ensemble »
Avec la fête de l'Assomption le 15 août, lumière sur la Vierge Marie en islam
Marie au regard de l’islam