Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

La destruction de la tombe du Prophète à Médine sur les rails

Rédigé par La Rédaction | Mardi 2 Septembre 2014



La destruction de la tombe du Prophète à Médine sur les rails
Un plan visant à détruire la tombe du Prophète située dans la mosquée de Médine, le deuxième lieu saint de l’islam, et à déplacer le corps vers un cimetière voisin est envisagé en Arabie Saoudite, a révélé lundi 1er septembre le journal britannique The Independent. C’est du moins ce que préconise un rapport de 61 pages qui circule entre les mains des responsables en charge du lieu saint.

La mosquée du Prophète, Masjid Al-Nabawi, à Médine, qui renferme la tombe de Muhammad, attire chaque année des millions de visiteurs musulmans. Mais les autorités religieuses wahhabites craignent que son tombeau ne devienne un lieu d’idolâtrie. Le corps du Prophète, selon le document, pourrait être déplacé dans le cimetière voisin d’al-Baqi, et placé dans une tombe anonyme, pour éviter tout recueillement.

Plusieurs membres de la famille de Muhammad reposent déjà dans ce cimetière. En 1924 déjà, toutes les inscriptions des tombes ont été enlevées, pour que les pèlerins ne sachent pas où ils sont enterrés, et qu’ils ne prient pas sur leurs tombes. Le père du Prophète y a été déplacé dans les années 1970.

Le document recommande aussi de retirer le Dôme vert, qui surplombe la tombe et les chambres qui l'entourent. Ces dernières, utilisées par les femmes et les filles du Prophète, devraient aussi être détruites, pour les mêmes raisons. Ces pièces attenantes sont particulièrement chéries par les chiites en raison de leur lien particulier avec Fatima, la plus jeune des filles de Muhammad et épouse du calife Ali.

S’il n’a pas encore été officiellement validé, le projet ne manquera pas de susciter la controverse dans le monde musulman. L'approbation par les autorités saoudiennes du déplacement du corps du Prophète du deuxième lieu le plus saint de l’islam devrait également exacerber des tensions entre sunnites et chiites, déjà vives à cause des conflits syriens et irakiens. Rien n'est dit sur les tombes des califes Abu Bakr et Omar, enterrés près du Prophète, mais leurs corps seraient de facto déplacés avec Muhammad si le projet est approuvé.

Les autorités, accusées depuis longtemps de détruire le patrimoine historique de La Mecque, avait expliqué l’an dernier agir avec « le plus grand soin » s'agissant des lieux saints. Le projet à Médine révélé, de fortes inquiétudes sont renouvelées.

Lire aussi :
Irak : des tombes de prophètes détruites par l'Etat islamique (vidéo)
Médine : des discriminations dénoncées à la mosquée du Prophète
Un centre dédié au Prophète à La Mecque en chantier
Visite guidée des sites importants de la Mecque et de Médine
Dounia Bouzar : « Le wahhabisme est une secte, le niqab n'est pas l'islam »





Loading