Connectez-vous S'inscrire






Culture & Médias

La chanteuse irlandaise Sinead O’Connor annonce sa conversion à l’islam

Rédigé par Benjamin Andria | Jeudi 25 Octobre 2018

La chanteuse Sinead O’Connor a décidé de rendre publique sa conversion à l’islam. Retour sur le tumultueux parcours de l'artiste irlandaise.



La chanteuse irlandaise Sinead O’Connor annonce sa conversion à l’islam
Dans une série de tweets récents datés du 19 octobre, la chanteuse irlandaise Sinead O’Connor a annoncé sa conversion à l’islam, abandonnant ainsi officiellement le catholicisme.

Après avoir changé son nom en Magda Davitt en 2017, l’artiste de 51 ans, interprète du tube « Nothing compares 2 U » en 1990, a informé dans un tweet qu’elle prend le prénom de Shuhada.

Pour expliquer sa conversion, elle a fait savoir via Twitter qu’adhérer à l’islam est « la conclusion naturelle du parcours de tout théologien intelligent ». « L’étude de toutes les écritures conduit à l’islam. Ce qui rend toutes les autres écritures obsolètes », a-t-elle ajouté.

Dans une vidéo publiée par ses soins, on voit Shuhada Davitt chanter l’appel à la prière (adhan). « Je me suis trompée dans la prononciation parce que les émotions m’ont soulevée », s’est-elle excusée dans l’un de ses tweets.

Néanmoins, elle a promis à ses fans qu’après plusieurs entraînements elle fera en sorte que « le monde cesse de tourner » en l’entendant faire l’adhan. Un adhan qui n'appelle pas véritablement à la prière mais qu'elle a également été autorisée une fois à faire au Centre islamique d'Irlande - là où elle a fait sa shahada, son témoignage de foi - devant les fidèles venus la féliciter pour sa conversion (vidéo plus bas).

Sinead O’Connor, qui a également publié sur Twitter une photo d'elle avec le hijab, a eu une vie mouvementée. Elle avait été ordonnée prêtre par une secte catholique séparatiste en Irlande dans les années 1990. Elle avait même fait scandale en 1992 en déchirant en direct à la télévision une photo du pape Jean-Paul II en signe d’opposition à l’Église catholique.

Après plusieurs tentatives de suicide, Sinead O’Connor, déclarée bipolaire, finit par suivre un traitement intensif aux États-Unis en 2017 selon The Irish Post,. Depuis, elle semble avoir chassé ses démons.

© Magda Davitt/Twitter
© Magda Davitt/Twitter
Signe d’une sérénité retrouvée, celle qui a eu quatre enfants de quatre pères différents décide de changer de nom en Magda Davitt afin, dit-elle, de « se libérer de la malédiction parentale », elle qui a vécu une enfance malheureuse après le divorce de ses parents à l’âge de 8 ans. Vivant avec une mère qui lui faisait subir abus sexuels et violences physiques, elle prit la fuite à 13 ans et acquit ainsi son indépendance jusqu’à accéder à la notoriété dans les années 1990. Malheureusement, sans que celle-ci soit véritablement salvatrice pour elle.

Désormais convertie à l’islam, elle n’abandonne pas pour autant sa passion du chant. Sinead O’Connor a ainsi rejoint dernièrement, selon le Daily Mail, plusieurs artistes, parmi lesquels Ronnie Wood des Rolling Stones, Nick Mason des Pink Floyd’s et l’acteur Cillian Murphy, pour participer à un EP (entre le single et l’album) intitulé One More Yard, commémorant la mémoire et le sacrifice des soldats de la Première Guerre mondiale. Les bénéfices iront à des associations de lutte contre le cancer.

Lire aussi :
Conversions au judaïsme et à l’islam : l’entrée en religion, un cheminement personnel
Juliette Galonnier : « Devenir juif, devenir musulman : un parcours de conversion très différent »