Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

La banlieue, le bouc émissaire tout désigné d’une classe politique en mal de projets !

Par Nedjma Boutlelis et Aziz Senni*

Rédigé par Nedjma Boutlelis et Aziz Senni | Vendredi 23 Avril 2010



Nedjma Boutlelis et Aziz Senni, entrepreneurs engagés.
Nedjma Boutlelis et Aziz Senni, entrepreneurs engagés.
Est-ce revenir aux fondamentaux que de pointer la banlieue comme le mal qui ronge la France ?
Peut-on considérer qu’une politique sécuritaire et punitive est le meilleur remède aux problèmes sociaux, d’emplois, de logement et d’éducation ?

Ce débat a déjà eu lieu, et nous avons vu les conséquences ! Il a nourrit le Front national qui en est sorti rajeuni !

Oui, nos quartiers ont besoin de sécurité,

Oui, nos concitoyens qui y vivent aspirent à la tranquillité,

Mais la sécurité sociale et financière demeure le socle nécessaire à toute politique équilibrée en faveur des quartiers !

Alors, aujourd’hui, où est le plan Marshall des banlieues ? Où sont les solutions pragmatiques pour baisser le taux de chômage qui frise 40 % dans certains quartiers ?

Pensons-nous réellement que la suppression des allocations familiales à des familles déjà fragilisées économiquement et socialement améliorera le niveau éducatif ? Avons-nous l’assurance qu’en installant la police dans chaque établissement scolaire la violence baissera ?

Non, ce choix n’est pas adapté à la situation des banlieues en tension croissante.

Notre déception est que le Président de tous les Français se déplace avec des messages encourageants pour les agriculteurs, les hôteliers et les sinistrés de la Vendée ! Alors que son passage en banlieue rime avec police, sanction, répression et, finalement, stigmatisation.

Arrêtons de stigmatiser ces territoires, valorisons leurs habitants !
Ayons des messages apaisés : « La France a besoin d’eux et ils sont aussi la France d’aujourd’hui et de demain. »

Ne réduisons pas l’information médiatique des quartiers aux seuls faits divers mais faisons rayonner les initiatives positives !


* Aziz Senni et Nedjma Boutlelis, entrepreneurs engagés.