Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

L'UNEF apporte son soutien à une présidente de section, attaquée car voilée

Rédigé par Lina Farelli | Lundi 14 Mai 2018



L'UNEF apporte son soutien à une présidente de section, attaquée car voilée
« Parce qu’elle est une femme, musulmane portant le voile. » Face au cyberharcèlement dont Maryam Pougetoux a été victime, l’Union nationale des étudiants de France (UNEF) a publié, dimanche 13 mai, un communiqué dans lequel ce corps syndical estudiantin apporte son soutien à cette présidente de section à l'université Paris 4, victime d'un « déferlement de haine raciste, sexiste et islamophobe ».

En pleine grève des universités, Maryam Pougetoux s’est exprimée sur M6 samedi 12 mai « pour rappeler les raisons de la mobilisation étudiante contre la sélection ». Très vite, « des appels à la haine sur les réseaux sociaux » ont émergé. Pour l’UNEF, « si Maryam se fait attaquer, c’est parce qu’elle est une femme, musulmane portant le voile, mais également étudiante avec des responsabilités syndicales ».

L’UNEF s’est particulièrement révolté contre les propos du cofondateur du Printemps Républicain, Laurent Bouvet qui, selon le syndicat, « cache une islamophobie décomplexée » à travers « un supposé débat sur une laïcité excluante ». D’ailleurs, l’UNEF interpelle l’université de Versailles Saint-Quentin au sein duquel Laurent Bouvet enseigne pour un rappel à l’ordre et des sanctions envers celui qui est « à l’origine de ce déferlement de haine ».

« L’UNEF réaffirme être la maison commune de l’ensemble de la jeunesse. Notre syndicat défend les principes de laïcité et de féminisme, et c’est au nom de ceux-ci que nous défendons le droit des étudiantes de faire leur propre choix, dont porter le voile au sein du service public de l’enseignement supérieur », fait-elle savoir. La ministre de l’Enseignement supérieur de la Recherche et de l’Innovation Frédérique Vidal est appelée à prendre des mesures punitives contre les responsables du cyberharcèlement et réaffirme son engagement pour la lutte contre « l’ensemble des discriminations et des oppressions ».

Pour rappel, le syndicat est opposée à l'interdiction du port du voile à l'université. L'élection de Maryam Pougetoux n'a donc jamais été source de débats polémiques au sein de l'instance.

Lire aussi :
L’UNEF opposée à l’interdiction du voile à l’université
Rentrée : le calvaire des étudiants sans affectation post-bac, quelles solutions ?