Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

L’Algérie commande à l’Iran le plus grand tapis du monde pour sa grande mosquée

Rédigé par | Vendredi 20 Octobre 2017



L’Algérie commande à l’Iran le plus grand tapis du monde pour sa grande mosquée
L’Etat algérien aurait commandé à l’Iran un tapis persan d’une dimension de 10 000m², ce qui en ferait le plus grand tapis de prière au monde, devant celui de la mosquée du Cheikh Zayid à Abu Dhabi qui mesure 5 600m², rapporte la presse algérienne.* Celui-ci avait exigé un travail de 21 mois impliquant 1 200 tisserands, 20 techniciens et 30 designers et teinturiers. Le tapis qui servira à la Grande Mosquée d'Alger battra donc tous les records.

La commande, effectuée en 2015, doit servir à équiper la future Grande Mosquée d’Alger, un projet pharaonique dont la démesure ne cesse de faire couler de l’encre..

« L’histoire du budget de décoration et la plus invraisemblable de toutes les histoires louches qui ont accompagné la construction de cette mosquée », déclarait en juillet dernier l’architecte Hamid Faidi, ajoutant que, « dans les grands projets, la décoration n’est pas dissociée du budget global. La décoration, ça n’existe pas dans un marché public de cette importance. Elle fait partie intégrante de l’architecture. Elle est comprise dans le marché de maîtrise d’œuvre et celui de la réalisation. Ce n’est pas de l’équipement actif ».

Le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs Mohamed Aissa n’a pas souhaité communiquer et commenter cette information.* Pour réaliser cet achat, une licence d’importation exceptionnelle a dû être délivrée, selon Maghreb Emergent, par le ministère du Commerce car la tapisserie figure parmi la liste des produits interdits à l’importation par le gouvernement algérien.

*Mise à jour : Mohamed Aissa a démenti fin octobre sur les réseaux sociaux la commande par l'Etat d’un immense tapis iranien pour la Grande mosquée d’Alger. Il a évoqué sur les réseaux sociaux une collection de tapis iraniens offerte par une personnalité algérienne à ses frais. Une donation qui a « permis au Trésor public d’économiser plusieurs millions de dollars », rapporte TSA. « L’Algérie n’a pas acheté un seul mètre du tapis de la Grande mosquée, ni de l’Iran, ni d’un autre État. Et l’Iran n’a offert aucun tapis à Algérie », a-t-il fait savoir.

Lire aussi :
Grande Mosquée d’Alger : la polémique fait rage
Grande Mosquée d’Alger : les révélations gênantes sur les dangers sismiques
Grande Mosquée d’Alger : le gros œuvre bientôt achevé