Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Jamal Khashoggi assassiné ? Turquie et Arabie Saoudite s'affrontent autour de la disparition suspecte du journaliste

Rédigé par | Mardi 9 Octobre 2018



Jamal Khashoggi assassiné ? Turquie et Arabie Saoudite s'affrontent autour de la disparition suspecte du journaliste
Jamal Khashoggi a-t-il été assassiné ? C’est ce que pense les autorités turques après l’étrange disparition du journaliste saoudien qui s’était rendu au consulat d’Arabie Saoudite à Istanbul le 2 octobre. Une semaine plus tard, toujours aucune trace de vie de Jamal Khashoggi.

L’homme de 58 ans, connu pour ses positions critiques vis-à-vis de Riyad tant sur le blocus contre le Qatar que sur la guerre menée contre le Yémen ou encore la répression des militants sur le sol saoudien, était exilé depuis un an aux Etats-Unis, craignant des représailles du régime de Mohammed Ben Salmane à son encontre. Il écrivait des tribunes pour The Washington Post.

Jamal Khashoggi s’était rendu au consulat d’Istanbul en vue de récupérer des documents nécessaires pour son divorce et son remariage. Ne le voyant pas revenir, c’est sa fiancée, de nationalité turque, qui a donné l’alerte auprès des autorités turques qui, depuis, font pression sur Riyad pour obtenir des réponses claires sur cette affaire. Le consulat saoudien assure que le journaliste a quitté le bâtiment mais ne convainc pas la Turquie, accentuant un peu plus les relations diplomatiques avec l’Arabie Saoudite.

Une enquête sur la disparition du journaliste ouverte par la Turquie

« Les responsables du consulat ne peuvent pas s'en tirer en disant qu'il a quitté le consulat, les autorités compétentes doivent le prouver », a-t-il déclaré, lundi 8 octobre, à Budapest, en Hongrie. « S'il est en parti, vous devez le prouver avec des images », a-t-il ajouté.

« La police estime dans ses premières conclusions que le journaliste a été tué au consulat par une équipe venue spécialement à Istanbul et repartie dans la même journée », a déclaré une source proche du gouvernement turc. Une enquête sur la disparition de Jamal Khashoggi a été ouverte.

« Nous appelons le gouvernement d'Arabie saoudite à soutenir une enquête approfondie sur la disparition de M. Khashoggi et à être transparent quant aux résultats de cette enquête », a déclaré dans un communiqué le secrétaire d'État américain Mike Pompeo.

Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane, qui affirme également que le journaliste est parti du consulat, a invité, vendredi 5 octobre, les autorités turques à fouiller le consulat de l'Arabie saoudite, déclarant n'avoir « rien à cacher ». La Turquie en a fait la demande lundi 8 octobre.

Mise à jour : Selon la police turque, un groupe de 15 agents saoudiens est arrivé en avion le 2 octobre à Istanbul. Après avoir assassiné le journaliste, ils l'auraient démembré avant de quitter la Turquie le soir-même. Ils auraient également pris les images des caméras de vidéosurveillance alors que Riyad affirme qu'ils ne fonctionnaient pas ce jour-là... L'affaire risque de coûter chère à l'Arabie Saoudite dont l'image s'est détériorée malgré ses démentis.

Lire aussi :
Droits humains : l’Arabie Saoudite refuse la critique et gèle ses relations avec le Canada
Arabie Saoudite : Mohammed Ben Salmane et l’invention de la tradition


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur