Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Inde : des conversions de masse à l’hindouisme prévues à Noël

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 12 Décembre 2014



Inde : des conversions de masse à l’hindouisme prévues à Noël
En Inde, le Rashtriya Swayamsevak Sangh (RSS ou Organisation volontaire nationale), un mouvement de la droite nationaliste hindoue liée au parti au pouvoir, prévoit de convertir le jour de Noël, le 25 décembre, au moins 4 000 familles chrétiennes et 1 000 autres musulmanes à l’hindouisme, dans le cadre du programme « Ghar Wapsi » (« Retour à la maison », RSS estimant que les familles ne font que revenir à leur religion d'origine).

D’après ses organisateurs, l’événement sera l’un des plus gros programme de conversions jamais réalisé, rapporte la presse indienne. L’événement se déroulera à Aligarh, dans l’Etat de l'Uttar Pradesh, au nord de l’Inde, « choisie parce qu’il est temps d’arracher la ville hindoue aux musulmans », a déclaré Rajeshwar Singh, le leader du RSS dans la région.

Le jour de Noël n’a pas non plus été choisi au hasard parce que l’événement est un « test de force » (« shakti pariksha ») pour les religions, a affirmé le leader du parti nationaliste. « C’est un test pour chacun de nous. S’ils viennent à nous à Noël, c’est le plus grand rejet de leur foi », poursuit Rajeshwar Singh.

De nombreux observateurs voient dans le programme comme un nouveau signe de l’intolérance du RSS envers les minorités. Les membres du parti nationaliste s’en défendent. « Maintenant de nombreuses personnes veulent nous rejoindre. Cette fois, nous n’avons proféré aucune menace. Nous avons juste eu à faire comprendre aux gens », affirme Pankaj Singh, un membre du RSS à Aligarh, sans pour autant détailler les méthodes employées pour parvenir à ce résultat.

Cette annonce survient alors que des membres de l’opposition ont récemment dénoncé au Parlement la conversion de 200 musulmans à l’hindouisme, à Agra City, dans l'Uttar Pradesh. Le RSS aurait séduit des gens pauvres et les auraient poussé à se convertir. Les membres de l’opposition ont demandé au parti nationaliste au pouvoir de veiller à la liberté religieuse des minorités, garantie par la constitution du pays.

Lire aussi :
Inde : la vie des vaches plus sacrée que celle de musulmans
Ramadan : un député indien force un musulman à casser son jeûne (vidéo)
Inde : les musulmans inquiets après la victoire des nationalistes
Inde : 32 musulmans froidement assassinés