Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Hommage aux victimes à Bobigny, les amalgames dénoncés

Rédigé par La Rédaction | Mardi 13 Janvier 2015



Hommage aux victimes à Bobigny, les amalgames dénoncés
« Pas sans nous ». C’est à l’appel d’un collectif de ce nom que 100 à 200 personnes se sont réunies, lundi 12 janvier à Bobigny, en Seine-Saint-Denis, pour rendre hommage aux 17 victimes des attentats terroristes, et exprimer leurs inquiétudes face aux « amalgames » dont sont déjà victimes les musulmans.

L'opportunité était aussi de souligner que « la banlieue n'est pas un réservoir de coupables », a expliqué Mohamed Mechmache, membre d’ACLEFEU, et coprésident du collectif Pas sans nous, qui regroupe plusieurs associations de banlieue.

Les responsables d’associations de banlieue présents ont voulu pointer une forme de responsabilité de l’Etat, mêlant les notions de stigmatisation et marginalisation. « Les citoyens des quartiers populaires ont été choqués par ce qui s'est passé, comme tous les citoyens. Mais, au-delà, il faut s'interroger sur la responsabilité des politiques », a déclaré à l'AFP Nadir Kahia, président de l’association Banlieue plus.

« On stigmatise les musulmans. Mais le problème, ce n’est pas la religion. C’est le chômage, l’échec scolaire, l’insécurité… Tant qu’on ne résoudra pas ces problèmes-là, on aura des gens qui se sentiront marginalisés », a-t-il poursuivi. « Stop aux amalgames et stigmatisations », pouvait-on d’ailleurs lire sur les pancartes.

Les slogans indiquaient aussi « Stop à la violence » ou « Stop aux extrémismes de tous bords ». « Si on veut éviter que d’autres glissent, il va falloir se bouger », note Mohamed Mechmache. « La République, on y est tous attachés, ajoute-t-il. On ne s'en éloigne pas, on ne veut que s'en approcher. »

La secrétaire d’Etat à la Ville Myriam El Khomri était du rassemblement, ainsi que plusieurs maires et autres élus d’Île-de-France. Un autre rassemblement était organisé par le même collectif à Toulouse.

Lire aussi :
Contre le terrorisme, une mobilisation sans précédent depuis 1945
Hyper Casher : Lassana Bathily, suspect devenu héros (vidéo)
Charlie Hebdo : face aux récupérations politiques, les limites de l'unité nationale
Islamophobie : la peur s’empare des musulmans, le calme nécessaire
Attaque contre Charlie Hebdo : l’unanimité des musulmans face à l’horreur
Charlie Hebdo : Diam's, Médine, Kerry James... les rappeurs musulmans réagissent