Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Festival de Tourcoing : le ridicule retrait d'une chanson sur le boudin

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 12 Juin 2015



Festival de Tourcoing : le ridicule retrait d'une chanson sur le boudin
Le spectacle de la compagnie belge Thank You For Coming a été annulé de la programmation de la fête de la musique de Tourcoing qui se tient ce samedi 13 juin. En cause, le titre de sa chanson Boudin & Chansons, rapportait le 10 juin Nord Eclair. La compagnie, qui fait des spectacles humoristiques, a pourtant bel et bien été choisie par la municipalité pour sa prestation où « il y est question de la condition féminine et l’homme y est comparé à un cochon », explique la chargée de diffusion de Thank You For Coming.

Mais à l'approche du jour J, la compagnie a reçu un appel annulant sa prestation sur le simple motif que le spectacle pourrait « choquer ». « On a d’abord cru à une blague et on a demandé un mail dans lequel on nous explique que le premier adjoint juge dangereux de faire jouer un spectacle contenant le mot boudin dans son titre », poursuit-elle.

La metteure en scène est pourtant musulmane

Il ne s'agit au final pas d'une blague. Le premier maire adjoint de la ville et député (Les Républicains) de surcroît a jugé, seul, que ce spectacle était « inapproprié dans le cadre d’une Fête de la musique ». Pour l'élu, il ne faudrait pas que l'importante partie de ses administrés musulmans, puissent faire un parallèle entre la chanson et les apéritifs organisés par l’extrême droite

Il est pourtant difficile de faire le lien entre une manifestation politique et islamophobe et un moment qui mêle humour et musique. D'ailleurs, aucune « revendication » de musulmans que l'élu aurait peur de choquer ne sont connues : il croit simplement deviner leurs éventuelles réactions...

Sur sa page Facebook, Thank You For Coming précise « aux membres du Front national et autres nazillons en herbe qu'elle refuse et vomit littéralement cette tentative de récupération politique abjecte » La metteure en scène de la compagnie y perd son latin, d'autant qu'elle tient à préciser qu'elle est elle-même de confession musulmane. « Oui, le cochon peut être tabou, je vous l’accorde. Mais n’est-ce pas une raison pour lever le voile ? Doit-on laisser à quelques pseudo-nazis le droit de mettre le cochon en étendard ? », répond Sara Amari. La compagnie, qui se sent lésée et qui ne comprend pas les raisons de l'annulation, demande des indemnités.

Lire aussi :
Cochon : de l'interdit alimentaire à l'emblème islamophobe
Le porc, symbole de la confrontation entre islam et christianisme
Un apéro géant islamophobe ? Pique-nique « Saucisson et pinard à La Goutte-d’Or » pour faire la nique aux musulmans