Connectez-vous S'inscrire






Société

Un apéro géant islamophobe ? Pique-nique « Saucisson et pinard à La Goutte-d’Or » pour faire la nique aux musulmans

Objectif : chasser les fidèles du vendredi

Rédigé par Leïla Belghiti | Lundi 14 Juin 2010

Un apéro géant dans le quartier de la Goutte d'Or (18e arrondissement de Paris), le 18 juin, ça vous tente ? L'annonce, ainsi faite, peut paraître bien banale. Des apéros géants, c'est la mode, et il y en a tous les mois dans des dizaines de villes en France. La plupart, d'ailleurs, tombent finalement sous le coup de l'interdiction, la préfecture évoquant des risques de sécurité. Celui-ci, placé sous le signe de l'islamophobie, passera-t-il lui aussi à la trappe ?



Un apéro géant islamophobe ? Pique-nique « Saucisson et pinard à La Goutte-d’Or » pour faire la nique aux musulmans
Cette fois, l'apéro de la Goutte-d'Or, lancé sur Facebook en mai et aussitôt mis au banc des accusés par SOS Racisme n'a rien d'une simple rencontre festive mais, plutôt, a tout de revendications bien politiques, un saucisson et un verre de bon rouge à la main. L' « Apéro géant Saucisson et pinard », prévoit donc d'occuper la rue Myrha « et d'autres artères du quartier », vendredi au soir, pour protester contre une « islamisation galopante » du quartier, bien résolu à chasser la centaine de fidèles musulmans qui, faute de mosquée ou de local capable de les accueillir, occupent le temps d'une demi-heure la rue pour prier.

« Refus de la prohibition islamique »

Initiée par une habitante du quartier de la Goutte-d'Or, comptant sans doute sur l'appui des groupes d'extrême droite, la manifestation a été rejointe sur Facebook par plus de 3 000 sympathisants à ce jour.

Le site extrême-droitiste Risposte Laïque saisit l'occasion pour le chapeauter, rejoint par les jeunesses du Bloc identitaire et d'autres groupuscules d'extrême droite.

« Pour parler clairement, cet Apéro géant Saucisson et pinard à La Goutte-d’Or ! » doit être le signe du « refus par les Parisiens de la prohibition islamique », déclare la jeune femme à Novopress, l'« agence de presse » dirigée par Fabrice Robert, président des identitaires, ancien membre d’Unité radicale, groupuscule d’extrême droite dissout à la suite de la tentative d’assassinat de Jacques Chirac par un des leurs le 14 juillet 2002. « J'ai le sentiment d'être un produit exotique dans mon quartier », appuie-t-elle.

SOS Racisme tente de le faire annuler

Un rassemblement « clairement raciste », pour SOS Racisme, qui a demandé à la préfecture de Paris d'interdire sa tenue. « Raciste ? Mais pourquoi ? », fait mine de s'étonner la meneuse, « il n'y a aucune animosité dans cet événement vis-à-vis des habitants du quartier ni aucune islamophobie », défend-elle sur RMC, précisant le caractère festif de l'apéro.

« C'est du double langage », proteste Mathieu, 27 ans, qui s'intéresse de près au groupuscule des identitaires, « s'ils choisissent de mener de telles actions dans ce type de quartiers, c'est bien parce qu'ils cherchent la confrontation directe », craint-il, rappelant l'ambiance électrique qui y règne notamment lors des matchs ou événements sulfureux. « Il ne faut pas que les musulmans tombent dans ce piège », insiste-t-il.

Gare aux chaussures !

Peu après la création de la page Facebook de l'« Apéro géant Saucisson et pinard à La Goutte-d’Or ! », une autre page a été créée, tout aussi provocatrice, prétendument « humoristique » : « Voler les chaussures des bigots qui bloquent la rue Myrha pour prier ! ». « Tous les vendredis, rue Myrha, dans le 18e, à Paris, c'est prière time les gars, on bloque la circulation, on apporte son petit tapis, on se déchausse et on s'agenouille par terre pour prier », explique l'administrateur. « Il faut en profiter, il y a moyen de renouveler le contenu de votre armoire à chaussures ! »







Loading














Recevez le meilleur de l'actu