Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Evreux : la droite au pouvoir, la mosquée de l'UCME en sursis

Rédigé par La Rédaction | Lundi 31 Mars 2014



A Evreux, dans l'Eure, Guy Lefrand, le candidat de la liste d'union de droite (UMP/UDI/Modem) l'a remporté, dimanche 30 mars, lors du second tour des municipales. Il totalise 51,74 % des suffrages contre 36,17 % pour le maire sortant de gauche Michel Champredon et 12,08 % pour le candidat FN.

Sa victoire, l'Association des musulmans d’Evreux (AME) s'en réjouit. Elle avait appelé ses sympathisants à voter pour lui. En adoptant cette prise de position, l'AME souhaitait une nouvelle fois protester contre la décision du maire sortant d'attribuer un terrain pour la construction d'une mosquée à l’Union cultuelle des musulmans d’Evreux (UCME).

La défaite de Michel Champredon, qui a jusque là soutenu l'UCME, annonce des jours difficiles pour celle-ci, d'autant que le permis de construire lui a été refusé le 10 mars par la mairie de la commune voisine Guichainville, où se trouve le terrain du futur lieu de culte qui appartient à Evreux, nous a signifié une source proche du dossier. Sur certains points, le dossier de l'UCME contrevient aux dispositions du code de l'urbanisme, argumente la municipalité de Guichainville. Elle a également retiré l'autorisation tacite délivrée à l'association musulmane estimant qu'elle « est entachée d'illégalité ».

Lire aussi :
Evreux : la bataille des municipales se livre entre musulmans
Mosquée d’Evreux : la mairie choisit l’UCME, l’AME sans terrain
Mosquée d’Evreux : la mairie face à la justice, saisie par le FN et l’AME
Mosquée d’Evreux : l’AME s’active pour un gala de charité
Mosquée d’Evreux : la convention signée entre la mairie et l’UCME
Mosquée à Evreux : l’AME revendique des soutiens, l’UCME refuse le débat
Evreux : le conflit pour la mosquée s'enlise, la mairie condamnée par la justice





Loading