Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 






Sur le vif

États-Unis : un homme percute des piétons pris pour des musulmans

Rédigé par Lina Farelli | Samedi 27 Avril 2019



L'islamophobie en une triste illustration. Un individu a blessé huit piétons à Sunnyvale, en Californie, après les avoir percutés avec sa voiture mardi 24 avril.

La police a affirmé, vendredi 26 avril, qu'il avait délibérément pris pour cible des pietons parce qu’il les croyait musulmans. Leur seule apparence a suffit au chauffard, Isaiah Peoples, à commettre son crime.

L'homme, un vétéran de la guerre d'Irak, a été arrêté et inculpé vendredi pour huit tentatives de meurtre. Selon la police, le chauffard n'a montré aucun remords après son arrestation.

L’affaire est traitée par la police comme un « crime motivé par la haine ». « De nouvelles preuves montrent que Peoples a intentionnellement visé les victimes en fonction de leur race et du fait qu’il les croyait de confession musulmane », fait part, selon l'AFP, le service de sécurité publique de Sunnyvale dans un communiqué.

Sur les huit piétons blessés, trois membres d'une même famille - dont l'appartenance religieuse n'est pas connue - ont été percutés, parmi lesquels une adolescente qui se trouve dans le coma.

L’avocat d’Isaiah Peoples plaide le « trouble mental » mais la police affirme que l'homme « ne s'est comporté d'aucune manière qui laisse à considérer qu'il était bizarre » lors de son arrestation. Il risque désormais la prison à perpétuité.

« Notre communauté est unie contre ces actes de violence insensés motivés par la haine et nous les condamnons fermement », a réagi le maire de Sunnyvale, Larry Klein, dans un communiqué. « Sunnyvale est fière de l'incroyable diversité des personnes qui constituent le riche tissu de notre ville. Nous embrassons notre communauté de nombreuses origines et croyances, et nous continuerons à nous définir par l'ouverture et par l'acceptation de tous. »

Lire aussi :
États-Unis : les musulmans perçus comme les plus touchés par les discriminations, les juifs en hausse