Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

Des baskets avec l'inscription Allah ? La marque Nike accusée de blasphème par des musulmans mais...

Rédigé par Lina Farelli | Mercredi 30 Janvier 2019



Des baskets avec l'inscription Allah ? La marque Nike accusée de blasphème par des musulmans mais...
Après le papier toilette de Marks & Spencer sur lequel des clients croient avoir vu inscrit le nom d'Allah, c'est au tour de Nike d'être la cible d'un appel au boycott de ses produits par des musulmans.

Plus de 20 ans après avoir dû retirer du marché près de 40 000 paires de baskets portant des inscriptions similaires au mot Allah, la marque à la virgule se retrouve à nouveau au cœur d’une polémique similaire avec l’Air Max 270 dont le logo sur la semelle ressemblerait à l’écriture en arabe du nom de Dieu.

Une femme prénommée Saiqa Noreen a lancé une pétition en faveur du retrait des Air Max 270 du marché. Celle-ci a réuni à ce jour plus de 12 000 signatures. « C’est scandaleux et épouvantable de la part de Nike d’autoriser l’inscription du nom de Dieu sur des chaussures. C’est irrespectueux et extrêmement offensant pour les musulmans et insultant pour l’Islam », s’est-elle indignée. « Nous invitons Nike à retirer immédiatement cette chaussure offensante et blasphématoire ainsi que tous les produits dont le logo ressemble au mot Allah », a-t-elle ajouté.

La pétitionnaire, qui ne veut pas voir le nom d’Allah être piétiné et souillé par la crasse, a ainsi appelé tous les musulmans et « tous ceux qui respectent la liberté de religion » à participer à cette mobilisation en faveur du retrait de ces paires de baskets sur le marché.

Et si nous retournions l'image plus haut ? Ce n'est plus le nom d'Allah qui semble apparaître mais... l'inscription « Air Max » sur la semelle. Cela n'a plus rien de blasphématoire.

Des baskets avec l'inscription Allah ? La marque Nike accusée de blasphème par des musulmans mais...
De son côté, Nike s’est défendu en affirmant que « le logo Air Max a été conçu pour être une représentation stylisée de la marque Nike Air Max ». La marque a soutenu que « toute autre signification ou représentation perçue est non intentionnelle ». La marque a affirmé respecter « toutes les religions » et prendre « au sérieux les préoccupations de cette nature » sans pour autant décider de retirer du marché les baskets en question.

Lire aussi :
Le nom d'Allah inscrit sur du papier toilette ? Marks & Spencer se défend
États-Unis : Amazon retire des produits jugés offensants pour des musulmans