Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 





Monde

Contre le racisme et les violences policières, la Haut-Commissaire de l’ONU plaide pour des réparations

Rédigé par Saphirnews (avec AFP) | Mercredi 17 Juin 2020 à 20:25



Contre le racisme et les violences policières, la Haut-Commissaire de l’ONU plaide pour des réparations
Devant la vague mondiale d’indignation née de la mort brutale de George Floyd aux mains de la police aux Etats-Unis, un débat « historique » autour du racisme et des violences policières s’est tenu, mercredi 17 juin, devant le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU, à Genève, à la demande des pays africains.

Ces derniers réclamaient un « débat urgent sur les violations actuelles des droits de l’homme d’inspiration raciale, le racisme systémique, la brutalité policière contre les personnes d’ascendance africaine et la violence contre les manifestations pacifiques », après un appel en ce sens lancé par la famille de George Floyd et des centaines d’ONG.

« La mort de George Floyd n’est malheureusement pas un incident isolé », avait écrit dans une lettre l’ambassadeur du Burkina Faso auprès des Nations Unies, Dieudonné Désiré Sougouri, qui s’est exprimé au nom des représentants et ambassadeurs des 54 pays Groupe africain.

Lire aussi : Afrophobie : le vote historique du Parlement européen contre le racisme anti-Noirs en Europe

Michelle Bachelet pour « des réparations sous diverses formes »

Au cours de cette réunion, le frère de George Floyd a dénoncé les violences et les discriminations subies « depuis des siècles » par les Africains et personnes d’origine africaine aux Etats-Unis et ailleurs dans le monde.

« Vous avez le pouvoir de nous aider à obtenir justice », a-t-il lancé dans un message vidéo adressé aux membres du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU, demandant la mise en place d'une « commission d'enquête indépendante sur les personnes noires tuées par la police aux Etats-Unis et sur la violence déployée contre des manifestants pacifiques ».

A l’ouverture du débat à Genève, la Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, Michelle Bachelet, a dénoncé « la violence raciale, le racisme systémique et les pratiques policières discriminatoires d’aujourd’hui », déplorant « l’incapacité à reconnaître et à affronter l’héritage de la traite des esclaves et du colonialisme ».

« Nous devons faire amende honorable pour des siècles de violence et de discrimination, au travers notamment d’excuses officielles, de processus de vérité et des réparations sous diverses formes », a indiqué l’ancienne présidente du Chili.

« Nous devons aller au-delà des recommandations existantes. Le temps presse. La patience est épuisée. La vie des Noirs compte. La vie des autochtones compte. La vie des gens de couleur compte. Tous les êtres humains naissent égaux en dignité et en droits. Levons-vous pour les droits humains. C'est ce que nous défendons », a-t-elle également signifié sur ses réseaux sociaux.

Le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU doit désormais se prononcer sur le projet de résolution présenté par le groupe africain condamnant « les pratiques raciales discriminatoires et violentes des forces de l'ordre contre les Africains et les personnes d'origine africaine et le racisme endémique structurel du système pénal, aux Etats-Unis et dans d'autres parties du monde ». Le texte va être examiné jeudi 18 juin.

Mise à jour : Une résolution condamnant le racisme systémique et les violences policières a été adoptée, vendredi 19 juin, à l'unanimité par le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU. Le contenu du texte adopté, qui ne cible plus spécifiquement les Etats-Unis, s'avère néanmoins décevant. Il n’est en effet plus réclamé l’établissement d’une commission d’enquête internationale indépendante mais simplement « un rapport sur le racisme systémique, les violations du droit international en matière de droits de l’Homme et les mauvais traitements contre les Africains et les personnes d’origine africaine par les forces de l’ordre ».

Lire aussi :
Aux personnes qui ne comprennent pas la gravité du racisme, l’humour bien dosé d’Arnaud Demanche (vidéo)
Insultes antisémites : « On est tous juifs », lance Assa Traoré à la manifestation contre le racisme à Paris (vidéo)
« Pas de justice, pas de paix ! » A Paris, un non franc et massif au racisme et aux violences policières
Les stéréotypes raciaux se sont-ils arrêtés aux frontières du pays des droits de l’Homme ?
« Réveillons-nous » : le vibrant appel d’Omar Sy contre les violences policières en France










Publi-information

Isla Délice et Knorr s’associent pour soutenir l'Association ANDES avec un don de 40 000 produits halal








Votre agenda