Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

Conseils pratiques pour une RAMF réussie

10 petits points pour profiter (spirituellement) du Bourget

Rédigé par Abdelhakim Elhadouchi | Vendredi 29 Mars 2013



La Rencontre annuelle des musulmans de France (RAMF) est arrivée. Elle va rassembler des milliers de musulmans de France et de Navarre !

Historiquement, cette rencontre est le fruit du travail de quelques personnes, aujourd’hui pour la plupart, responsables de l’UOIF. La RAMF, véritable moussem de la communauté musulmane en Europe, est souvent la cible de reproches issus notamment des musulmans eux-mêmes. Trop folklorique, trop commercial, trop de fitna, les pourfendeurs ne manquent pas d’adjectifs pour critiquer, parfois à juste titre, la plus grande rencontre des musulmans en France et en Europe.

Ceci étant dit, nous devons, selon nous, être au moins positifs, appréciatifs et dans la critique positive, en comprenant que lorsque nous avons une attitude positive, l'autre est aidé à se développer - ce qui n'est pas le cas lorsque la critique est stérile, ou pire destructrice.

Il y une histoire qui illustre cela. Elle est attribuée à Jésus (Que Dieu le salue) qui marchait sur une route de Galilée, avec ses disciples, lorsqu'ils tombèrent sur un chien mort. Ce chien-là devait être à l’état de cadavre, sans doute une charogne, puisque lorsqu'ils le virent, les disciples réagirent avec des expressions de dégoût et d'horreur. Jésus, cependant, sourit et dit : « Quelles belles dents ! » Il vit ce qui était beau même chez un chien mort. Il ne s’agit pas ici de faire un parallèle maladroit, mais plutôt de pointer l’attitude positive et constructive.

C’est la raison pour laquelle cet article propose quelques modestes conseils pratiques afin de profiter spirituellement de cette rencontre ! Elle peut cacher des trésors spirituels ! Allons-y !

D’abord, c’est un évènement qui rassemble des musulmans et des musulmanes autour du message islamique. Et quel beau rassemblement, et quelle bénédiction peut en retirer le croyant !

#1 : Placez son intention d’aller à cette rencontre en cherchant la Face de Dieu, par l’acquisition d’un savoir, d’une fraternité renforcée.

#2 : Pour les non-parisiens, privilégiez le voyage en groupe. Il vous permet de (mieux) faire connaissance avec des frères/des sœurs et contribuer à forger l’amitié et l’amour en Dieu. N’oubliez pas les bienfaits de voyage !

#3 : Essayez de trouver un compagnon de Bourget et organiser vous ensemble :
- Prenez connaissance du programme et choisissez les interventions qui vous intéressent ! Attention ! Vous ne pourrez pas tout voir !
- Faites attention aux horaires de prière ! Essayez de ne pas être en retard aux prières en groupe…
- Essayez de venir 5 ou 10 minutes avant la prière, pour faire un peu de dhikr (rappels) et vous consulter mutuellement sur la suite du programme, et surtout pour renouveler votre intention (#1 !)
- Prenez un cahier pour les conférences !

#4 : Vous l’avez remarqué, je n’ai pas parlé de la partie commerciale. Pas encore. Pour ceux et celles qui viennent pour la première fois, je conseille modestement d’éviter le premier jour. Cette partie de la rencontre peut être perturbante, et ceci pour deux raisons :
- Beaucoup de monde, la chaleur, l’atmosphère marché ;
- En contraste avec l’atmosphère apaisée de la mosquée ou avec les contributions spirituelles des intervenants de la salle des conférences

#5 : Profitez du pavillon jeunesse, formidable vitrine des (jeunes) musulmans en mouvement ! Dans une perspective spirituelle, chercher à faire des connaissances et à nouer des liens. Le premier pas de la fraternité n’est-il pas de transmettre votre salam avec un sourire, sounna ! Avec un petit cahier en poche, c’est plus facile de noter les coordonnées de l’autre !

#6 : La rencontre rassemble très souvent des personnalités musulmanes. On est souvent tenté de simplement prendre une photo avec cette personnalité pour immortaliser le moment. Or, la religion, c’est le bon conseil, c’est peut-être le moment de prendre conseil auprès d’eux… une question, une parole juste d’elles !

#7 : Ce conseil n’a pas de sens si le point numéro 1 est constamment en tête, mais il est toujours utile de le rappeler. La RAMF n’est certainement pas un lieu de drague, alors…renouvelez votre intention !

#8 : Vous avez faim ? Profitez de la présence des restaurateurs, et surtout de ceux qui proposent des repas faits maison !

#9 : La nuit approche mais ce n’est pas fini. Oups ! J’avais oublié. Pour les voyageurs, même si le confort est très limité, essayez de dormir sur place, car il se cache des trésors !
La dernière prière de la journée peut être riche. Il y a une habitude qui a été prise de prier l’Icha et de la faire suivre par quelques unités de prière. Ce moment est d’autant plus intense que les prieurs peuvent avoir comme imam, un grand récitateur. Les années précédentes, nous avions eu l’honneur d’avoir Cheikh Abdullah Ibn Ali Basfar, ainsi que son fils !

#10 : le dernier trésor : la prière de la nuit. A l’image de notre Prophète (Paix et bénédiction sur lui), les croyants et les croyants sont appelés à s’extraire de leurs lits - ou plutôt de leur sac de couchage - pour aller célébrer la prière au dernier tiers de la nuit. Et quel beau moment !

Enfin, après la prière légale du Fajr, une récompense attend les plus endurants ! Celle d’avoir la récompense divine d’un Hajj et d’une Omra ! Comment ? En restant en méditation, en lecture du Coran ou en dhikr jusqu’au lever du soleil. Ceci est l’assise du Shourouq. Pour information, un groupe de personnes ont pris l’habitude de réciter quelques versets et invocations méritoires après la prière du Fajr !

Ainsi, votre nouvelle journée à la RAMF sera des plus radieuses !