Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Coca-Cola : un peu d’alcool et trop de sucre (vidéo)

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 11 Janvier 2013



Une enquête de l’Institut national de la consommation (INC), menée pour la revue 60 Millions de consommateurs, confirmait la présence d’alcool dans le Coca-Cola, en juin 2012.

Cependant, la composition exacte de cette boisson, mondialement connue, reste secrète. Pour en savoir plus, la documentariste Olivia Mokiejewski a mené son enquête, intitulée « Coca-Cola, la formule secrète » et diffusée sur France 2 mardi 8 janvier.

L’auteur de cette enquête, elle-même accro au Coca-Cola depuis 25 ans, s’est rendue aux Etats-unis, à Atlanta, au siège de la firme internationale pour percer le mystère de la composition du Coca-Cola dont on sait seulement qu’il contient de l’eau gazéifiée, du sucre, des arômes naturels et des extraits végétaux, sans plus de précisions.

Bien entendu, l’entreprise ne lui a pas donné plus d’informations sur la composition de la fameuse boisson. Pour la petite histoire, le président de Coca-Cola affirme avoir déposé la recette dans un coffre-fort.

Dans le reportage, c’est surtout la proportion de sucre présente dans le Coca-Cola qui fait peur : 16 morceaux par litre ! Robert Lustig, un endocrinologue américain, dénonce les risques cardiovasculaires et de dépendance que cela implique.

Quant au Coca Light, sa composition est aussi floue d’après lui. A New York, un ancien employé de Coca-Cola raconte même qu’il y aurait de l’acide « corrosif » dans la boisson. Enfin, le colorant E150d ou colorant caramel présent dans la boisson serait cancérigène. C’est pour cela que la Californie en a baissé le taux. Une nouvelle fois, on peut se rendre compte que le Coca-Cola est l’antithèse de la boisson saine.

Ce reportage nous apprend par ailleurs que l’eau utilisée pour la fabrication du Coca provient du Mexique. 750 000 litres par jour de litres sont pompés par jour à San Cristobal où les habitants doivent parfois conjuguer avec les coupures d’eau. Une image pas vraiment réjouissante pour la firme.

Après les résultats de l’INC qui avait trouvé des traces d’alcool dans la boisson en juin, Michel Pépin, directeur des affaires scientifiques et réglementaires de Coca-Cola France concédait qu’il soit « possible qu’il y ait des traces d’alcool qui viennent du process» dans le Coca-Cola. Pour rassurer les musulmans, sceptiques quant à la licéité de cette boisson, il indiquait que « la Mosquée de Paris nous a fourni un certificat attestant que nos produits étaient tout à fait consommables par la communauté musulmane suivant l’avis de (sa) commission religieuse ».

Quand bien même un certain nombre de musulmans ne pense pas que la quantité d’alcool découverte dans le Coca-Cola le rende illicite, mieux vaut éviter, toutefois, de boire une boisson peu recommandée pour la santé.

Lire aussi :
De l’alcool dans le Coca-Cola et le Pepsi !
Halal : les boissons festives sans alcool décryptées
Choc : l’horreur dans un abattoir fournissant McDonalds (vidéo)