Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

Charlie Hebdo : le dialogue est une obligation morale

Rédigé par Safiya Meziani | Jeudi 8 Janvier 2015



Charlie Hebdo : le dialogue est une obligation morale
C'est avec stupeur que j'ai appris qu'un attentat a eu lieu au siège de Charlie Hebdo ce jour. Bien que je ne porte pas les idées de ce journal dans mon cœur, bien au contraire je les rejette en bloc, je ne peux toutefois me réjouir de cet acte barbare qui a fait 12 morts et quatre blessés à l'heure actuelle.

Je ne peux accepter cette violence qui ne dit pas son nom, dans mon cher pays. Je me sens touchée dans ma chair en tant que Française, cela m'est insupportable pour plusieurs raisons.

Toucher un organe de presse, c'est toucher à la liberté d'expression et à notre liberté en général. Les médias tel que Charlie Hebdo n'ont nullement contribué au vivre ensemble ces dernières années. Mais aujourd'hui, des journalistes sont morts, tués lâchement et je suis tristement bouleversée.

Mes premières pensées vont aux victimes et à leurs proches car tout le monde comprend l'injustice dont ils ont été victimes, tout vie humaine est sacrée. Je le dis en tant que Française tout autant que musulmane : c'est une honte que d'agir de la sorte.

Je prône le vivre ensemble et la paix comme tout citoyen qui se respecte car les valeurs de la République, je les fais miennes, tout comme celles de ma religion qu'est l'islam. Je n'ai jamais appris, ni même compris que le credo de l'unicité « Allah akbar » (« Dieu est Le plus Grand » en arabe) se voulait être un cri de vengeance ou symbole d'aliénation que tous ces extrémistes utilisent et crient à tout bout de champ pour obtenir le martyr. La violence n'a pas sa place dans le cœur du croyant, il faut le rappeler.

Sans haine ni violence, j'aimerais que nous prenions conscience que les instrumentalisations médiatiques et politiques ont contribué à la stigmatisation des musulmans en France. Aujourd'hui, la société française connaît désormais un tournant, inutile de vous dire que l'heure est grave. J'en appelle donc à la responsabilité des politiques, des médias mais aussi des citoyens, nous ne pouvons construire des ponts de convergence, renouer le dialogue dans cette atmosphère délétère. Prenons nos responsabilités, allons jusqu'au bout du chemin de l'ouverture et du dialogue.

A mes coreligionnaires, j'aimerais dire que les temps sont durs certes, mais nous devons faire face en instaurant la paix. Nous avons une obligation morale et un engagement éthique à promouvoir le dialogue et la rencontre pour construire un avenir meilleur dans cette France qui nous appartient.

****
Safiya Meziani est citoyenne française de confession musulmane et militante associative.